ANP Education : Bazoum promet une grande politique de réformes de l’éducation AGP Guinée/Vente de poissons fumés : M’ma Hawa Camara la soixantaine, témoigne les difficultés dont elle fait face dans la pratique de ce métier AIB Interdiction du port du voile au travail en Europe: «une violation des droits des femmes musulmanes», OCI AIB Burkina/Réouverture des frontières : Le gouvernement attend un certain niveau d’immunisation de la population (ministre) ABP Spécial 1er août / « 61 ans d’indépendance doit être compris comme l’expression d’une gouvernance rigoureuse », dixit Charles Gagnon de la 17ème circonscription électorale AIB Zondoma : La publication de l’information budgétaire, bientôt une réalité dans les communes partenaires de l’AMR ABP Gouvernance / Le préfet Sètonnougbo fait meilleur officier de l’administration territoriale ABP Agriculture / Des jeunes gens du septentrion formés à l’usage efficient des tracteurs dans l’agriculture ABP Politique / Le maire Dinan appelle à l’unité pour l’émergence de la commune de Pobè ABP Gouvernance / Sensibilisation des élus locaux, agriculteurs et éleveurs de Malanville sur la cohabitation pacifique

Coopération Guinée/F: les soldats français et Guinéens tombés pour la France honorés en Guinée


  12 Novembre      20        Coopération (1265), Militaire (426),

   

Conakry, 12 nov. (AGP)- les soldats français et guinéens tombés pour la France pendant les guerres ont été honorés mercredi, 11 novembre, à Conakry à travers une cérémonie commémorative présidée par l’Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone, Marc FONBAUSTIER, et du Directeur de Cabinet du ministère de la Défense Nationale, Gl de Brigade Sidy Yaya Camara.

Le mausolée du quartier Boulbinet dans la commune de Kaloum a servi de cadre à cette cérémonie qui a mobilisé les officiers français et guinéens en fonction ou non et le président des anciens combattants tirailleurs guinéens.

Selon le diplomate français, l’Armistice signé le 11 novembre 1918 a mis un terme à la première guerre mondiale qui a fait plus de 18 millions de morts dont 1 million six cent mille parmi les troupes françaises et presque six fois plus de blessés et de mutilés.

Une cérémonie est instituée en 1922 pour célébrer l’Armistice du 11 novembre 1918. Elle prendra l’appellation de « commémoration de la victoire et de la paix et l’Hommage aux morts pour la France ».

Depuis 2012, cette cérémonie élargit la portée de la commémoration à l’ensemble de morts pour la France, a informé Marc FONBAUSTIER qui a ajouté que pour les Français, c’est donc la reconnaissance du pays tout entier à l’égard de l’ensemble des « morts pour la France ».

Pour sa part, le Directeur de cabinet du ministère de la Défense nationale Gl de Brigade Sidy Yaya Camara, a salué la portée de la journée du 11 Novembre, et il a rappelé les affres de la dernière année de guerre en Europe où il y avait plus de Guinéens aux côtés des Français que les autres nationalités, jadis les Sénégalais dont le nom domine. « C’est à cause de leur port d’embarquement », a-t-il révélé.

Dans la même catégorie