MAP Bénin : le gouvernement et la BAD lancent un projet pour stimuler le secteur de la pêche et de l’aquaculture MAP Mali: la mission de formation militaire de l’UE quitte le pays MAP Nigeria : Le bilan de l’incendie d’une mosquée porté à onze morts Inforpress Governo quer fóruns como espaços para jovens debaterem, projectarem e participarem na tomada de decisões Inforpress Esgrima: Victor Alvares de Oliveira qualificado para os Jogos Olímpicos de Paris 2024 Inforpress Electra regista aumento em 2023 de mais de quatro mil clientes no pré-pago e 17 mil na tarifa social – PCA Inforpress Autor quer que nova geração conheça histórias antigas de São Nicolau com livro “Nhô Lila” ANP Niamey : Les ministres des affaires étrangères déterminés à faire de l’AES un outil privilégié de défense, de diplomatie et de développement (Conclusions réunion) APS SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / CEDEAO : Le président Faye appelle à consolider les acquis de l’intégration sous régionale APS SENEGAL-CULTURE / Avec des ”archives textiles”, Viyé Diba interroge la société de consommation

Coopération: Le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire examinent les rapports sur le projet de postes de contrôle juxtaposés


  13 Avril      101        Coopération (2313),

 

Korhogo, 13 avr (AIP) – Des experts ivoiriens, maliens et burkinabè se sont retrouvés, vendredi, à Korhogo, pour analyser les rapports d’études d’Avant-projet sommaire (APS) et d’impacts environnemental, économique et social des Postes de contrôle juxtaposés (PCJ), prévus à Larélaba et à Zégoua, deux villages frontaliers situés dans le nord Côte d’Ivoire pour le premier et au sud du Mali pour le second.

Ces experts, issus des administrations des transports, des infrastructures, des douanes et de l’environnement de leur pays respectifs, ont pour mission de faire des propositions d’aménagement et d’amélioration à l’issue de l’examen de ces rapports provisoires, présentés par le cabinet d’étude Terrabo à la demande de l’entreprise Scanning systems, concessionnaire de la commission de l’Union africaine pour la réalisation des PCJ de Larélaba (en zone ivoirienne frontalière du Burkina Faso) et de Zégoua (en territoire malien près de la frontière ivoirienne).

L’examen des experts des trois Etats permettra au cabinet Terrabo de poursuivre ses d’études jusqu’à terme, puis à l’entreprise Scanning systems d’enclencher le processus devant aboutir à la construction effective des deux PCJ.

Les PCJ sont des infrastructures construites à la frontière terrestre de deux pays et dans lesquelles les contrôles frontaliers au niveau des deux Etats se font conjointement et de façon harmonisée. L’objectif est de simplifier les opérations et de faciliter les mouvements des personnes et des marchandises afin de promouvoir la coopération entre ces Etats.

La réalisation de PCJ entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso d’une part, et entre la Côte d’Ivoire et le Mali d’autre part, devrait particulièrement permettre au Mali et du Burkina Faso, deux pays de l’interland, de réduire « considérablement » la durée des transits, d’éviter des ruptures d’approvisionnement et de baisser les coûts, a confié à l’AIP un participant malien.

Le conseiller technique du PDG de scanning systems, Jonas Lago, a assuré que son entreprise était spécialisée dans la réalisation et l’exploitation des PCJ. Elle devrait avoir l’exploitation des deux de Larélaba et de Zégoua (Mali) après les avoir construits.

Dans la même catégorie