APS PRIX FAAPA 2021 : L’AIP ET L’AGP COURONNÉES APS LE SALON ‘’MADE IN SÉNÉGAL’’, UN ESPACE ‘’MARKETING’’ POUR LES PRODUITS SÉNÉGALAIS, SELON SA PROMOTRICE APS LA CAF APPROUVE LE MONDIAL TOUS LES DEUX ANS ET LA SUPER LIGUE FERMÉE APS FIDAK : AMINATA ASSOME DIATTA SATISFAITE DU NIVEAU D’AVANCEMENT DES CHANTIERS DU CICES APS DÉMARRAGE DE LA 2ÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS LE JARAAF AUTORISÉ À RECEVOIR AU STADE IBA-MAR-DIOP APS UN INGÉNIEUR SOULIGNE L’IMPORTANCE DES DONNÉES DANS LA SOUVERAINETÉ NUMÉRIQUE APS KOLDA : MISE EN GARDE DU MÉDECIN-CHEF CONTRE L’AUTOMÉDICATION APS LANCEMENT D’UNE ÉTUDE DE VULNÉRABILITÉ AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS LOUGA : LES ÉLEVEURS VEULENT UNE SOLUTION AUX DIFFICULTÉS DE LEUR SECTEUR

Côte d’Ivoire-AIP/ Des formatrices en islam et des veuves formées à Divo


  4 Octobre      13        Migration (283),

   

Divo, 04 oct 2021 (AIP) – Des femmes leaders musulmanes, des réciteurs du coran et formatrices en islam, ainsi que des veuves fidèles musulmanes, ont été formées, sur l’initiative de l’ONG UMIYA, afin de renforcer les capacités d’encadrement des premières et de donner aux secondes des enseignements pour mieux suivre leurs enfants dans leur cursus scolaire.

Les deux séances de formation ont eu lieu, samedi 02 octobre 2021, dans une grande école, au quartier Dialogue de Divo.
Les femmes, qui ont mémorisé le coran, les ‘’Affisatou’’, enseignent bénévolement aux autres femmes, à domicile et même dans les marchés. Elles ont reçu, avec des femmes leaders, des enseignements complémentaires dispensés par le docteur en interprétation du coran, Dr Mohamed Dosso.

Quant aux veuves, elles ont été instruites sur les méthodes pour un meilleur suivi de leurs enfants à l’école, afin de s’informer régulièrement auprès des éducateurs scolaires et s’assurer que l’enfant est fréquent aux cours et qu’il se comporte bien.

« Des enfants qui ont reçu islamiquement les bases de la religion musulmane, c’est une sécurité pour l’humanité, parce que ces enfants sont pour la plupart à l’abri de certains vices », a souligné la présidente de l’ONG UMIYA, Diarra Massandjé.

Elle a expliqué que c’est pour atteindre cet objectif que les femmes leaders musulmanes, les ‘’Malmat’’, encadrent les veuves afin que celles-ci parviennent à bien éduquer leurs enfants, même en l’absence d’un père.

La vingtaine d’Affisatou et de femmes leaders a reçu chacune un diplôme d’honneur et un présent, pour le travail effectué au quotidien auprès des autres femmes et des veuves.

Dans la même catégorie