AIP « Il faut que les lignes bougent », lance Nassénéba Touré aux femmes du district du Goh-Djiboua ANP La Secrétaire générale Adjointe des Nations Unies sera au Niger du 24 au 25 juillet ACI Congo/Justice: Six cadres de la santé présentés à la justice pour détournement de fonds à Dolisie MAP Monrovia : Participation du Maroc à la RHN des ministres des Affaires étrangères, des Finances et de la Défense de l’UFM MAP L’intégration continentale et régionale, une nécessité pour les pays africains (Lourenço) ANP Inauguration d’infrastructures, Journée « portes ouvertes » et port de toge à l’Université de Tahoua MAP L’Afrique du Sud se dote, enfin, d’une loi sur le changement climatique ANP Métiers de Pétrole : La SONIDEP offre des bourses d’études aux nouveaux bacheliers du Niger APS SENEGAL-SANTE-AFRIQUE / Un nouveau rapport souligne ”l’urgence d’intensifier les services de lutte contre le Vih” APS SENEGAL-HIVERNAGE-PREVISIONS / Orages et pluies sur la quasi-totalité du pays, à partir de mardi (Anacim)

Côte d’Ivoire-AIP/ JAAS 2023 : Une table ronde de réflexion sur les enjeux de l’alimentation scolaire à Abidjan


  1 Mars      38        Alimentation (277), Education (1305),

 

Abidjan, 01 mars 2023 (AIP) – La direction des Cantines scolaires du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a initié, mercredi 1er mars 2023 à Abidjan-Plateau, une table ronde de réflexion sur les enjeux de l’alimentation scolaire dans le cadre de la célébration de la 8ème Journée africaine de l’alimentation scolaire (JAAS), en collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM).

Cette table ronde a porté sur le thème « Stimuler les systèmes locaux d’approvisionnement alimentaire et les chaines de valeurs régionales : Le rôle de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) pour des programmes d’alimentation scolaire durables et l’amélioration de l’apprentissage ».

Elle marque l’engagement des pays africains dans la promotion des programmes d’alimentation scolaire comme un instrument clé devant permettre à tous les enfants d’accéder à l’école et terminer avec succès leur cursus scolaire, a fait savoir le représentant de la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Raoul Kouadio.

Il a indiqué que l’alimentation scolaire à base de denrées locales se positionne comme un dispositif stratégique pour stimuler le développement de la production locale et la génération de revenu, ajoutant que cette célébration est une opportunité de réfléchir sur les enjeux de l’alimentation scolaires et les défis qui y sont liés.

Au nom du représentant du PAM en Côte d’Ivoire, Séverine Groud a fait savoir que les repas scolaires fournissent un filet de protection sociale aux enfants et aux jeunes filles issus de ménages vulnérables, « contribuant à leur bien-être et participant à leur développement intellectuel pour un avenir prometteur ».

Ces repas, selon elle, permettent également une alimentation équilibrée et diversifiée à l’école et constituent une incitation pour les parents d’envoyer les enfants à l’école, libérant des fonds pour d’autres dépenses essentielles tels que les frais de santé, de logement et l’achat de fournitures.

« Ce thème souligne que l’alimentation scolaire ne se présente pas simplement comme une simple dépense, mais comme un investissement sur le long terme pour l’avenir de millions de familles, renforçant le capital humain et contribuant au renforcement des systèmes alimentaires par la création de nouveaux marchés et d’emplois, et à l’autonomisation des femmes », a-t-elle ajouté.

Mme Groud a souligné que ce programme d’alimentation scolaire contribue à faire face aux défis des systèmes alimentaires en utilisant des éléments cultivés localement et en élargissant les opportunités pour des petits agriculteurs et des entreprises locales dont beaucoup sont dirigées par des femmes.

Plusieurs thématiques, notamment « Systèmes locaux d’approvisionnement durable : quelle stratégie pour un programme d’alimentation durable dans le respect de l’environnement », « Programmes d’alimentation scolaire durables : quel mécanisme de financement », ont été débattues dans cette conférence, suivie du lancement du concours de dessins et de dons de matériel informatique à la direction des Cantines scolaires.

L’objet de la JAAS est de montrer l’importance de l’alimentation scolaire dans le maintien, l’assiduité et le rendement des élèves, conformément à l’intention première des chefs d’Etat africains de donner à tous les enfants du continent la même chance de réussite, par l’élimination des barrières liées à l’alimentation et à la nutrition infantiles.

La Côte d’Ivoire compte aujourd’hui plus de 5 500 cantines publiques sur l’ensemble du territoire national.

Dans la même catégorie