ANP Le Président Bazoum demande aux partenaires du Niger leur accompagnement pour le retour des déplacés de la région de Diffa GNA Government grateful to Ghanaians for participating in Green Ghana APS PLAIDOYER POUR LA MISE EN PLACE D’UNE PLATEFORME NATIONALE DE DIALOGUE SUR L’ALIMENTATION APS VERS L’IMPLANTATION D’UN ENTREPÔT DE STOCKAGE DE MÉDICAMENTS À TOUBA (RESPONSABLE) APS PLUS DE 6 MILLIARDS DU FEM POUR LA GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES NATURELLES DU MASSIF DU FOUTA DJALLON APS UN SAMU RÉGIONAL ANNONCÉ À TOUBA AVANT LE PROCHAIN MAGAL (MÉDECIN-CHEF) APS LA DETTE CLIMATIQUE NÉCESSITE DES MÉCANISMES INNOVANTS DE FINANCEMENT (OFFICIEL) APS LANCEMENT DU PRIX POUR LA VULGARISATION DES STATISTIQUES AGRICOLES APS L’ANER ANNONCE L’INSTALLATION DE 115 000 NOUVEAUX LAMPADAIRES APS LA LIGUE PROFESSIONNELLE APPELLE AU FAIR-PLAY POUR FINIR LA SAISON EN BEAUTÉ (COMMUNIQUÉ)

Côte d’Ivoire-AIP/ La création d’un "pont" sollicité entre les employeurs et les étudiants des universités pour améliorer leur employabilité


  30 Avril      3        Education (5180), Emploi (292),

   

Abidjan, 30 avr 2021 (AIP) – L’enseignant-chercheur à l’université Alassane Ouattara de Bouaké, Dr Rémi Oussou Kouamé, a recommandé jeudi 29 avril 2021, la création d’un pont entre les employeurs et les étudiants des universités publiques pour améliorer leur employabilité, lors d’une rencontre à l’Agence ivoirienne de presse (AIP), à Abidjan.

« Il faut créer le pont entre le monde extérieur, entre les employeurs. Ce sont des attitudes qu’il faut avoir, surtout avec ces bruits qui courent selon lesquels les étudiants ne sont pas bien formés, les grèves des étudiants et des enseignants qui ne sont pas de nature à rassurer les employeurs », a déclaré Dr Oussou, au cours de « Les causeries de l’AIP » sur le thème « Le développement professionnel dans la formation des étudiants ? ».

Pour lui, il faut créer la confiance entre les universités et les employeurs potentiels et les engager parce qu’à défaut de cela, on a l’impression que la formation est coupée du monde de l’emploi.

« On peut à travers un certain nombre d’activités organisées sur les campus, les envoyer pour que les étudiants discutent avec eux pour qu’ils comprennent que tous les étudiants ne sont pas mauvais et qu’on peut trouver de bons étudiants qu’ils peuvent employer », a-t-il insisté.

L’enseignant de sociologie et d’anthropologie fait aussi savoir que la question de l’employabilité est également liée à la gouvernance au niveau des universités publiques, qui est la première difficulté.

Dans la même catégorie