APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

Côte d’Ivoire-AIP/ Le DG du Conseil du café-cacao fait des clarifications sur la commercialisation du cacao


  30 Avril      5        Economie (12696),

   

Abidjan, 30 avr 2021 (AIP) – Le directeur général du Conseil du café-cacao, Koné Brahima Yves, a organisé vendredi 30 avril 2021, une conférence de presse devant la presse nationale et internationale, pour apporter des clarifications sur l’économie cacaoyère, suite à des allégations non fondées distillées par « une certaine presse ».

Débutant par la crise économique mondiale induite par la pandémie de COVID-19 depuis l’année dernière notamment dans les pays consommateurs du chocolat, le DG a souligné les difficultés que rencontrent de ce fait les producteurs et autres acteurs de la filière en Côte d’Ivoire, le premier pays producteur mondial de la fève.

Ainsi, il a réfuté les informations faisant état du paiement de 20 milliards FCFA aux multinationales au titre du Différentiel de revenu décent (DRD), de même que celles arguant que les reports d’exportation sont irréguliers.

M. Koné a rappelé que le DRD a été obtenu en juillet 2019 après des négociations très difficiles avec les négociants et l’industrie. Cette prime doit être payée intégralement aux planteurs et ne doit pas être fiscalisée, selon les instructions du gouvernement.

Ainsi, pour les 2,225 millions de tonnes commercialisées au titre de la campagne 2020-2021, un montant de 10,575 milliards FCFA a été versé aux 80 exportateurs de Côte d’Ivoire, contre 516 milliards FCFA aux planteurs, a-t-il clarifié.

Concernant les reports, cette pratique est régulière et se fait « en connexion avec les Douanes », au cas où les stocks d’une campagne n’ont pas pu être exportés, a précisé le DG du Conseil du café-cacao.

M. Koné a donc insisté sur la transparence des actions de l’organe de régulation de la filière café-cacao. « Sachez que tout ce que nous faisons, c’est pour l’intérêt des producteurs », a-t-il réitéré, invitant les journalistes qui distillent des fausses informations à être professionnels et objectifs.

Cette rencontre avec les médias s’est déroulée à la salle de conférence du 23e étage de l’immeuble de la Caistab, à Abidjan Plateau, en présence de représentants des exportateurs et négociants de cacao.

Dans la même catégorie