APS COACH DES LIONNES : LA FÉDÉRATION PRIVILÉGIE LA CONTINUITÉ EN MISANT SUR YACINE MESSAOUDI (PRÉSIDENT) APS LANCEMENT DE LA DEUXIÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS APRÈS OMAN, LES LIONS ONT DÉFAIT LES EMIRATS ARABES UNIS APS CONFÉRENCE DE PRESSE DE LANCEMENT DU FESPACO À DAKAR, LUNDI APS A DAKAR ET MBOUR, DES RESTAURANTS LABELLISÉS ’’ZÉRO DÉCHET’’ APS LE FOOTBALLEUR MAKHÈTE DIOP RACONTE SON EXPÉRIENCE DANS LE GOLFE DANS UN OUVRAGE MAP Calvaire des populations de Tindouf et violences contre les migrants: l’Algérie devant ses responsabilités APS MAME FAMEW CAMARA EXPLIQUE L’IMPORTANCE DE LA PLACE DE LA FEMME DANS SES ŒUVRES APS CETTE RENCONTRE CONTRE LES EMIRATS ARABES UNIS EST UTILE (COACH) GNA Africa should address challenges of Covid-19 – President Akuffo Addo

Côte d’Ivoire-AIP/ Le PNLP rassure les populations de Bouaké sur l’efficacité et la non toxicité des moustiquaires imprégnées


  11 Mai      4        Société (33431),

   

Bouaké, 11 mai (AIP)- La chargée de communication du programme nationale de lutte contre le paludisme (PNLP), Dr. Bleu Bomin Thérèse, a rassuré les populations de Bouaké sur l’efficacité et la non toxicité des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MILDA) face aux rumeurs persistantes faisant croire que ces moustiquaires sont nuisibles à l’homme.

« La moustiquaire imprégnée est efficace pour éviter le paludisme. Elle est inoffensive et adaptée à l’espèce humaine. », a-t-elle soutenu, lors d’une séance de sensibilisation mardi 11 mai 2021 à la salle de conférence de la direction régionale de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle de Bouaké.

A l’instar de la responsable de communication du PNLP, la directrice régionale de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle de Bouaké, Dr. Fatoumata Bamba, a rassuré les populations de la région de Gbêkê sur la fiabilité des MILDA. « Les moustiquaires imprégnées ne contiennent pas de poison. Elles ne sont donc pas toxiques », a-t-elle indiqué.

Dans son intervention, le préfet du département de Sakassou, Bonaventure Tiégbé, a, également, assuré les populations de Bouaké et de l’ensemble de la région de Gbêkê de la fiabilité de ce moyen de protection contre les piqûres de moustique qui sont sources de paludisme. Au nom du préfet de région, Tuo Fozié, il les a, par conséquent, exhortées à l’utiliser sans crainte d’être intoxiquées.

Cette séance de sensibilisation à laquelle ont été conviés plusieurs leaders communautaires, notamment, des chefs de village et de communautés nationales et étrangères, des guides religieux ainsi que des présidents d’associations de jeunesse et de femme, fait suite à des rumeurs tendant à faire croire que les moustiquaires imprégnées distribuées gratuitement aux populations dans le cade de la lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire, contiennent des produits toxiques nuisibles à la santé.

Ces moustiquaires sont donc détruites par des personnes sous prétextes qu’elles sont successibles de les empoisonner ou même de les tuer.

Dans la même catégorie