AIP « Franc succès » de la 8e édition de la “Journée de la retraite active’’ MAP Bulletin d’informations économiques africaines MAP Zambie : La lutte contre le chômage des jeunes au centre des priorités du Budget de 2023 (ministre) AIP Le PM Patrick Achi appelle les PME à une adhésion au programme PEPITE MAP Mali: Entretien entre le président Assimi Goïta et Vladimir Poutine sur le renforcement de la coopération bilatérale MAP L’Angola prône la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel AIP Patrick Achi lance officiellement le Programme économique pour l’innovation et la transformation des entreprises MAP Nigeria: 25 millions de dollars de la BAD pour contribuer à réduire le déficit de financement du commerce MAP Golf: Le sacre au championnat d’Afrique des jeunes confirme la domination marocaine à l’échelle arabe et continentale (Mustapha Zine) ATOP Le PNUD offre du matériel de projection de vidéos aux établissements scolaires

Côte d’Ivoire-AIP/ Le président de la HABG appelle les magistrats à être au centre du dispositif de lutte contre la corruption


  9 Août      9        Justice (1372), Société (33197),

   

Yamoussoukro, 9 août 2022 (AIP) – Le président de la haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), N’golo Coulibaly, a effectué mardi 9 août 2022 une visite à l’institut national de formation judiciaire de Yamoussoukro en vue de sensibiliser les auditeurs de l’établissement sur le rôle « important » qu’ils doivent jouer dans la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire.

M. N’golo est allé  à la rencontre des magistrats en formation au moment où s’ouvre à l’école de la magistrature une session de formation dans le cadre de l’expérimentation des modules sur la lutte contre la corruption et les infractions assimilées dans l’enseignement supérieur et les écoles de formation des fonctionnaires et agents de l’Etat.

« Il vous appartient d’avoir la perspicacité d’esprit pour sortir et mettre sur la table des opérations qui ont lieu sous la table », a conseillé le président de la HABG.

Il a invité les magistrats à « prendre à bras le corps ce problème qui est un des points faibles de notre pays ».

La session  en cours à l’école de magistrature vise à présenter aux juges en formation le corpus juridique en vigueur  en matière de prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées  en Côte d’Ivoire.

Selon le principal formateur, directeur de la sensibilisation et de l’éducation à la HABG, Jacques 3 Achiaou, l’idée de ce module s’inscrit dans le vaste programme qui prend en compte l’enseignement de la lutte contre la corruption à l’école depuis la jeune enfance jusqu’à l’université en passant par les grandes écoles de formation d’agents du public.

« Ce programme  va permettre à nos apprenants d’intégrer les notions de probité, d’honnêteté et d’intégrité », a-t-il affirmé.

Dans la même catégorie