ACP Kinshasa : 262 patients retenus pour la deuxième campagne des chirurgies gratuites de cataracte ACP Kinshasa : campagne de sensibilisation des parents d’élèves à la lutte contre la poliomyélite ACP RDC : 810 femmes bénéficiaires des soins gratuits contre la fistule obstétricale ACP Kinshasa: des cambistes sensibilisés sur l’instruction administrative organisant le secteur ACP Kasaï-Oriental: construction d’une déviation pour la reprise du trafic sur la nationale 1 ACP Maniema : La 2ème phase de la campagne de vaccination contre la Poliomyélite, annoncée à Kindu APS MONDE-SANTE-FINANCEMENT / A Genève, Ibrahima Sy souligne la nécessité d’investir dans la promotion de la santé APS SENEGAL-MONDE-SECURITE / Journée internationale des casques bleus : l’ONU rend hommage à trois militaires sénégalais APS SENEGAL-JUSTICE-ASSISES / Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein AIP Expertise des biens saisis ou confisqués : l’AGRAC et la CIEAMI concluent une convention de partenariat

Côte d’Ivoire-AIP/ Les entreprises et les particuliers exhortés à recourir à la signature électronique (Expert)


  11 Novembre      60        Technologie (1056),

 

Abidjan, 11 nov 2021 (AIP) – La première édition du Café numérique s’est achevée, mercredi 10 novembre 2021, par un appel lancé par son initiateur, Dr Guibessongui N »Datrien Séverin, à l’endroit des entreprises, des professionnels et des particuliers à recourir à la signature électronique, « en toute connaissance de cause ».

Cette activité initiée par ICT Cabinet d’Avocats Guibessongui, spécialisé en Télécom & TIC, organisée à l’hôtel Tiama à Abidjan Plateau, sur « La signature électronique », a consisté en trois panels.

Intitulé « Enjeux juridiques et administratifs de la signature électronique », le premier panel animé par Dr Guibessongui a permis, après avoir montré la légalité ou la valeur juridique de la signature électronique, d’indiquer le type de signature électronique à recommander. Aussi, a-t-il expliqué les conditions dans lesquelles un prestataire de certification électronique est juridiquement fondé à suivre ses clients en dehors de la Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, ce panel, modéré par