APS Souleymane Ndéné Ndiaye :  »J’étais stressé pendant la préparation de ma DPG » ANP Niger : plusieurs terroristes neutralisés à l’est du pays (Armée) ANP Inauguration du Centre communautaire numérique Hotspot dans le 5è Arrondissement communal de Zinder APS Amadou Bâ « a tous les atouts pour réussir sa DPG », selon Souleymane Ndéné Ndiaye APS Oumar Samba Ba : « Nous voulons atteindre la couverture sanitaire universelle dans 10 ans » APS Corruption : plaidoyer pour l’introduction de modules sur l’éthique et la déontologie dans les écoles et universités APS Mamadou Moustapha Ba explique le choix des communes bénéficiaires du PROCASEF AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le DC/BR et CSD Ghana LTD renforcent leur coopération (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des acteurs planchent sur la facilitation du transport entre San Pedro et Bamako AIP Côte d’Ivoire-AIP/ JDI 2022: Bientôt, la création d’un institut de formation continue en diplomatie

Côte d’Ivoire-AIP/ Un comité de veille sécuritaire transfrontalier mis en place à Ouangolodougou


  25 Septembre      9        sécurité (182),

   

Ouangolodougou, 25 sept 2022 (AIP)- Un comité de veille sécuritaire transfrontalier (CVST) a été mis en place, samedi 24 septembre 2022, à Ouangolodougou, à l’initiative de la commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (COMNAT-ALPC),

Dirigé par le corps préfectoral, ce comité est composé d’un représentant de chacune des forces de sécurité ainsi que d’un représentant des femmes, des jeunes, des leaders religieux et des leaders communautaires.

Il a pour objectif de collecter l’information, afin de mettre en place des activités de dialogue socio-sécuritaires pour faire tomber le mur de méfiance qui existe entre les forces de sécurité et les populations.

« Ce comité que nous allons mettre en place est bâti essentiellement sur la confiance entre les populations et les forces de sécurité », a souligné le chef de mission de la COMNAT-ALPC, Touré Fama.

Aussi appelle-t-il les forces de sécurité à « briser la glace entre elles et les populations en créant des activités socio-récréatives et de développement en faveur des populations ». Il demande aux populations, de « ne pas voir les forces de sécurité en ennemies mais plutôt comme des amies ».

Pour sa part, le secrétaire général de la préfecture de Ouangolodougou, Niamké Eba Assouan, exhorte les populations à la vigilance et les chefs de village à relayer le message pour renforcer la collaboration entre eux et les forces de sécurité.

Dans la même catégorie