APS LA LIGUE PROFESSIONNELLE APPELLE AU FAIR-PLAY POUR FINIR LA SAISON EN BEAUTÉ (COMMUNIQUÉ) GNA NDPC holds stakeholders engagement to improve food nutrition systems GNA Help save the forestry industry – Forestry Association cries GNA CHAG launches six months revolving fund for member facilities AIB Burkina : Un forum pour accompagner les collectivités territoriales AIB Burkina : Le gouvernement veut assainir les exploitants de la filière cinéma APS VERS UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR L’ENRÔLEMENT DES DEMANDEURS D’EMPLOI APS OIGNON : A POTOU, COMMERÇANTS ET PRODUCTEURS DÉNONCENT UNE « CONCURRENCE DÉLOYALE’’ DE L’AGROBUSINESS APS DAKAR DEM DIKK : VERS DES PARTENARIATS AVEC DES FOURNISSEURS EUROPÉENS APS MACKY SALL : ‘’LE DATA CENTER DE DIAMNIADIO EST UNE GRANDE RÉVOLUTION POUR NOTRE SOUVERAINETÉ DIGITALE’’

Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet de construction d’un abattoir de volaille présenté à Bondoukou


  11 Mai      18        Société (33396),

   

Bondoukou, 11 mai 2021 (AIP) – Le projet de construction d’un abattoir industriel de volaille a été présenté, mardi 11 mai 2021 à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo) aux autorités administratives et acteurs de la filière.

Ce projet qui concerne six autres villes de la Côte d’Ivoire est estimé, au total, à 17 milliards de F CFA, financés par l’Agence de coopération italienne à 85% et le Gouvernement ivoirien à hauteur de 15%. Les travaux de construction débuteront fin septembre 2021 et s’étendront sur 24 mois.

Le futur abattoir de volaille de Bondoukou, initiative du ministère des Ressources animales et halieutiques s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la production avicole nationale (PAPAN). Il sera construit sur une superficie de 1,57 ha et emploiera près d’une centaine de personnes pour un abattage de 16 000 poulets par jour.

Selon le coordonnateur du PAPAN, Dr Essoh Aimé Franck, cette initiative s’explique par le fait que les éleveurs produisent la volaille deux ou trois par an, éprouvant d’énormes difficultés à écouler leurs marchandises. Il a également souligné la mauvaise qualité des poulets, les conditions précaires d’abattage ainsi que l’insuffisance des investissements dans la transformation du produit.

Dr Essoh a rassuré que l’abattoir permettra une meilleure commercialisation de la volaille, car l’établissement se mettra à la disposition des éleveurs qui auront été identifiés selon des critères précis. les premières cibles du projet sont les jeunes et les femmes, une façon pour l’Etat de Côte d’Ivoire de réduire le taux de chômage dans la région, a-t-il expliqué.

Pour protéger la filière volaille contre le trafic illicite dans le Gontougo, La direction régionale des Ressources animales et halieutiques avait procédé en 2018 à Bondoukou à l’abattage et à la dénaturation de 1200 poussins interdits de vente.

Dans la même catégorie