ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet sur l’auto-emploi des handicapés présenté aux responsables des organisations


  18 Juin      10        Société (34416),

   

Abidjan, 18 juin 2021 (AIP)- Le chef de projets à l’ONG Notre Dame de la Charité (NDC), Patrice N’Guessan, a présenté, vendredi 18 juin 2021, à Abidjan, le projet livelihood relatif à la promotion de l’accès et à l’auto-emploi des personnes handicapées, au cours d’un atelier de présentation aux responsables des organisations personnes handicapées (OPH).

Cofinancé par quatre structures dont l’Agence emploi jeunes, ce projet, d’un coût global de 200 millions de francs CFA, court d’avril 2021 à mars 2025, soit quatre ans dans les localités d’Abobo, Adjamé, Anyama, Yopougon et Dabou. Il a pour objectif général, selon M. N’Guessan, d’améliorer durablement la place des personnes en situation de handicap sur le marché du travail ivoirien et favoriser leur reconnaissance sociale.

Le projet se propose d’atteindre 1225 personnes dont 600 personnes handicapées et leurs familles, 400 membres de communautés de vie des personnes handicapées, 200 leaders communautaires, 35 coachs et maîtres-formateurs, 20 entreprises, structures de formations et agences de placement et 10 OPH.

« Nous voulons sensibiliser les communautés à la question du handicap, dire aux recruteurs qu’il est important de mettre la question du handicap sur la table pour que la personne handicapée puisse avoir accès à un emploi décent. Nous voulons, à travers ce projet, autonomiser la personne handicapée avec les microfinances pour leur permettre de créer des caisses d’épargne et bénéficier de microcrédits pour injecter dans leurs activités », a expliqué M. N’Guessan.
Au menu des activités dans la mise en œuvre du projet, figurent un atelier d’examen du système du coaching, un processus de sélection et de formation des coachs une pour la promotion du système de coaching dans les communes et la sélection des bénéficiaires et enfin, l’identification et la formation des maîtres-artisans formateurs pour la formation professionnelle.

Selon une étude de la Banque mondiale, 80% des personnes handicapées dans le monde représentent au moins 20% des personnes les plus pauvres et 46,3% de la population ivoirienne vit en dessous du seuil de pauvreté.

Les raisons de ce manque de moyens de subsistance sont le manque de soutien et d’accompagnement individualisé et adopté, le manque de prestataires de services dans les domaines de la formation et de l’accès à l’emploi accessibles aux personnes en situation de handicap, le manque de connaissances, de compréhension et d’intérêts des prestataires de services et des décideurs sur les besoins et l’intégration des handicapés, etc.

Dans la même catégorie