AGP Gabon/Journée nationale du Drapeau : les enfants de ‘’SOS Mwana » honorés par le ministère de la Justice ANP Elaboration du plan national de mise en œuvre des recommandations issues de l’EPU APS L’ARDN et son président honorés par l’association des journalistes noirs-américains AIP An 62: Un opérateur économique soulage des malades à Issia AIP Le tournoi Dominique Ouattara marqué par le “fair-play” à Touba AIP Le député-maire exhorte les jeunes d’Oumé à l’entrepreneuriat pour leur insertion socio-professionnelle AIP Des populations décrient la pollution de leur cadre de vie par les eaux usées d’une huilerie à Korhogo Inforpress Xadrez: Célia Rodriguez é candidata a Mestre Feminina da FIDE Inforpress PR pede “inquérito rigoroso” sobre as circunstâncias da morte do adolescente da Brava Inforpress Portugal: Associação dos Amigos de Santa Cruz aposta em acções sociais e trabalho com jovens – presidente

Côte d’Ivoire-AIP/ Une marrée orange dans les rues de Bouaké pour dire non aux violences faites aux femmes


  5 Décembre      111        Société (39335),

   

Bouaké, 05 déc 2021 (AIP)- Plusieurs milliers de personnes arborant des teeshirts orangés, au nombre desquelles des élèves et étudiants, sont descendues dans les rues de Bouaké samedi 04 décembre 2021 pour dire non aux violences faites aux femmes.

Cette marche, qui s’inscrivait dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme, a démarré symboliquement devant le campus 1 de l’Université Alassane Ouattara (UAO) où étudiait la jeune étudiante, Kouakou Amoin Marie-Josée Hermine, violée et assassinée le 18 novembre 2021 par un conducteur de moto-taxi.

« Ce matin, c’est la marche organisée dans le cadre des 16 jours d’activisme pour dire non au viol et autres violences faites aux femmes. Cette marche orange c’est aussi en hommage à la jeune étudiante, Kouakou Hermine, qui a été enlevée, séquestrée, violée et assassinée », a expliquée la coordonnatrice du bureau régional décentralisé de l’UNFPA, Alice Zadi, principale organisatrice de cet évènement.

De l’UAO, cette marée orange s’est ébranlée à travers l’avenue de la Reine Pokou jusqu’à la place du Carnaval situé devant le palais de justice où une motion réclamant justice pour Marie-Josée Hermine a été lue et remise aux autorités de la ville de Bouaké.

La campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes est un évènement international qui débute le 25 novembre, date de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se poursuit jusqu’au 10 décembre, date de la journée des droits humains.

Lancée par des activistes du premier institut international pour le Leadership des femmes, elle continue d’être coordonnée chaque année par le Centre pour le Leadership mondial des femmes. Elle sert de cadre stratégique aux personnes et organisations du monde entier qui appellent à l’action pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et des jeunes.

Dans la même catégorie