ANP Inauguration d’infrastructures, Journée « portes ouvertes » et port de toge à l’Université de Tahoua MAP L’Afrique du Sud se dote, enfin, d’une loi sur le changement climatique ANP Métiers de Pétrole : La SONIDEP offre des bourses d’études aux nouveaux bacheliers du Niger APS SENEGAL-SANTE-AFRIQUE / Un nouveau rapport souligne ”l’urgence d’intensifier les services de lutte contre le Vih” APS SENEGAL-HIVERNAGE-PREVISIONS / Orages et pluies sur la quasi-totalité du pays, à partir de mardi (Anacim) APS SENEGAL-SPORTS / Karaté : le championnat national prévu ce week-end APS SENEGAL-ETATSUNIS-ECONOMIE / Le Sénégal élabore sa politique d’économie bleue APS SENEGAL-TECHNOLOGIES / Le secrétaire d’État Ibrahima Thiam promet de mieux équiper l’ADEPME ACP Commerce extérieur: hausse de 2,33% du prix d’un gramme de l’or ACP Ouverture de la partie scientifique du «Festival Kongo River 4» à Brazzaville

Côte d’Ivoire-AIP/ Vers une synergie d’action interministérielle pour régler la question de pollution


  14 Mars      41        Environnement/Eaux/Forêts (6796),

 

Abidjan, 14 mars 2023 (AIP)- Les ministres de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, Bouaké Fofana, de l’Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi et celui la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, ont décidé mardi 14 mars 2023 à Abidjan, de s’employer ensemble à régler les questions de pollution, de déchets, d’anarchie qui gangrène la capitale économique.

« Nous sommes trois ministres qui sommes concernés par les sujets et les problématiques qu’on a à la baie de Cocody, celles que nous avons aux alentours de l’aéroport et également à Anoumabo. Chacun de nous a une part de travail à faire mais il y a beaucoup de boulot. Nos collaborateurs vont travailler ensemble dans un plan d’action à court, moyen et long terme », a déclaré Bouaké Fofana.

Il a expliqué que des actions à court terme en matière d’assainissement et pour neutraliser les odeurs, sont déjà menées à Anoumabo et ailleurs. « Le ministre de la Construction va nous aider à libérer les emprises des ouvrages et même toutes les installations anarchiques. C’est tout cela qui va régler à long terme et définitivement les questions d’odeur, de mal propreté et d’eaux usées qu’on a aujourd’hui », a indiqué M. Fofana.

Pour le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, les actions seront davantage concertées. « Nous avons fait des visites de terrain, nous avons vu et aujourd’hui, nous avons une idée des sources de pollutions. Il y a un travail d’équipe qui va se faire, nos ministères avec d’autres concernés qui vont s’ajouter pour nous sortir des éléments à ajouter au plan d’action pour que très rapidement on puisse le mettre en œuvre pour régler définitivement ce problème de pollution », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’au niveau des occupations anarchiques qui font que le système de canalisation n’est pas effectif, le ministre de la Construction va aider à dégager toutes les personnes, les bâtiments anarchiques qui dégradent Abidjan.  « Aujourd’hui il est question de trouver des solutions durables », a-t-il conclu.

« En réalité il s’agit pour nous de travailler à l’amélioration du cadre urbain, du cadre de vie en ville qui imposent certaines règles. On ne s’installe pas n’importe où, on ne s’installe pas n’importe comment. Les activités doivent être menées selon des zones qui sont pré définies. C’est tout cela que nous allons essayer de mettre en musique de façon à ce que l’environnement urbain à Abidjan, soit plus en adéquation avec l’évolution que la ville connait », a déclaré le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné.

Pour M. Koné, un cadre de vie qui est traité en amont, est plus sain et meilleure pour la santé. « Nous allons faire désormais de cela un sujet de priorité. Nous allons travailler ensemble. Vous allez sans doute voir des déguerpissements, des casses mais nous ne pouvons pas faire autrement. Il faut que dans la ville d’Abidjan, de l’ordre soit mis pour que nous ayons une ville plus en adéquation avec l’évolution que connait notre pays », a exprimé le ministre de la Construction.

Dans le cadre de l’entretien des berges lagunaires, une visite de terrain sur les sites de l’aéroport à Port-Bouët, du canal d’Anoumabo à Marcory et de la baie de Cocody a été effectuée.

Dans la même catégorie