AIP Football : 32 équipes pour le tournoi Zadi Djédjé à Gagnoa AGP Gabon : Le SNEC-USTM conditionne la reprise des activités par la satisfaction de leurs revendications ANP Niger : Le Gouvernement décide de la réouverture des frontières terrestres à compter du 17 juin 2021 GNA High operation cost affect Ghana’s pole and line fishing GNA Road to crowning Akyem’s Most Beautiful begins GNA Technology is key for attaining AU Agenda 2063 – Prof Alabi GNA MFWA to pay GHC1,500 to NCA for information on closure of TV stations ANP Report au Niger de la date des examens du BEPC, session 2021, au 6 juillet au lieu du 22 juin 2021 APS CORONAVIRUS : CIRCULATION DES VARIANTS, PASTEUR EXHORTE AU ’’RESPECT STRICT DES MESURES BARRIÈRES’’ APS KANEL : MACKY SALL LANCE DES TRAVAUX ET INAUGURE DES INFRASTRUCTURES DE DÉSENCLAVEMENT

Côte d’Ivoire-AIP/Des leaders communautaires se forment sur la cohésion sociale et la prévention des conflits


  20 Août      26        Développement humain (241),

   

Man, 20 août 2020 (AIP) – Des leaders communautaires et des femmes de Danané et Zouan-Hounien, ont pris part à Man, du lundi 17 au jeudi 20 août 2020, à un atelier, en vue de s’instruire sur la cohésion sociale et la prévention des conflits dans le cadre de la mise du projet« La paix par moi », cofinancé par l’Union européenne, le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) et la fondation Konrad Adenauer.

A terme, 75 relais locaux composés de leaders communautaires devront constituer des comités de veille, pour prévenir les conflits et renforcer la cohésion sociale dans leurs différentes localités, avant, pendant et après toute élection.

« Le projet (La paix par moi) est une initiative qui vise à contribuer au renforcement des capacités de certains acteurs clés du processus électoral, notamment, les jeunes, les leaders communautaires, les femmes leaders, les forces de sécurité, afin de mettre à leur disposition de bons outils pratiques pour établir un climat de cohésion sociale durable et assurer un déroulement pacifique du processus électoral », a expliqué le coordonnateur général du RAIDH, Fofana Souleymane.

Pour le représentant de la fondation Konrad Adenauer, Désirée Dénéo, la présidentielle qui s’annonce en Côte d’Ivoire ne doit pas rimer avec violence et peur, « et c’est bien cet idéal qui justifie la mise en œuvre du projet ».

Ces leaders communautaires ont pris part à Man à une seconde formation avec les forces de sécurité jeudi 20 août 2020, qui permettra l’installation d’un comité vendredi.

Dans la même catégorie