APS LES JEUNES INVITÉS À FAIRE BON USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX APS LE SAMES VA TENIR UN SIT-IN SILENCIEUX, LE 17 MAI APS RAMADAN : LA MAIRIE DE KAOLACK DÉCAISSE 35 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR LES NÉCESSITEUX APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : LE SAMES EXIGE UNE ‘’ENQUÊTE IMPARTIALE’’ APS DU MATÉRIEL ET DES VÉHICULES POUR LES SERVICES CHARGÉS DE LA GOUVERNANCE DE L’ÉTAT CIVIL APS POUR LA KORITÉ, LA RÉGION DE MATAM EST BIEN APPROVISIONNÉE EN DENRÉES ALIMENTAIRES, SELON LE SERVICE DU COMMERCE ANP Le Représentant résident du FMI pour le Niger assure au Président Mohamed Bazoum l’accompagnement de son Institution AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Education nationale engagé dans l’amélioration de sa collaboration avec les éditeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’un nouveau magazine scientifique en ligne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le paysage audiovisuel dominé par la forte audience des chaines du Groupe RTI (Etude)

Côte d’Ivoire-AIP/L’école a repris timidement à Sakassou, après l’enterrement de l’élève tué accidentellement


  22 Avril      13        Education (4834),

   

Sakassou, 22 avr 2021 (AIP)-L’école a timidement repris à Sakassou, après l’enterrement le 20 avril 2021, dans le village de Souafou-Djanhan, 18 km de Sakassou, de l’élève Kouassi Kouadio Junior, tué accidentellement par un individu avec un calibre 12, le lundi 12 avril 2021.
Les frais élevés de 1.560.000FCFA des obsèques imposés à la famille du présumé tueur, levée du corps mouvementée, et, sauts d’humeur des habitants du village, ont émaillé l’enterrement de cet élève de 14 ans.
La levée de corps a été mouvementée à cause des élèves qui ont exigé le remplacement du cercueil qui n’aurait pas de prix, à leurs yeux. Toute chose qui a fait traîner la cérémonie et le transfert du corps à Souafou-Djanhan où l’enterrement a eu lieu, enfin, grâce à une forte présence des forces de l’ordre.
Au-delà de la tristesse et de l’indignation suite à la mort de l’élève de 6e, Kouassi Kouadio Junior, dans une cour commune de Sakassou, dans des circonstances qui restent encore à élucider, le calme règne dans les rues de Sakassou, après son inhumation, le 20 avril 2021.
L’école a donc pu ouvrir ses portes, avec une timide présence d’élèves dans les classes, depuis le mercredi 21 avril 2021.

Dans la même catégorie