ACP Le Président Félix Tshisekedi lance les travaux de désenclavement du quartier camp Luka à Ngaliem APS A KAFFRINE, L’ETAT APPUIE DES ÉLEVEURS DONT LES BÊTES ONT ÉTÉ INTOXIQUÉES APS LAURENCE GAVRON SUR UN PROJET DE FILM CONSACRÉ À ALIOUNE DIOP, FONDATEUR DE PRÉSENCE AFRICAINE AIP Côte d’Ivoire/Gaou productions promeut la cohésion sociale à San Pedro à travers un cross populaire GNA Akatsi South MCE assists schools with furniture GNA Local production is solution to Ghana’s inflationary pressures AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Lycée municipal de Sikensi doté d’une bibliothèque AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le maire de Tengrela offre une « grande nuit du rire » à ses populations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sinfra, une zone propice à la production de riz AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des étudiants du département des Arts de l’UFHB exposent leurs œuvres sur le net

Côte d’Ivoire-AIP/Lutte contre le terrorisme : Un cadre peulh invite à une rencontre communautaire pour briser le mur de méfiance dans le Bounkani


  18 Octobre      43        terrorisme (7),

   

Abidjan, 18 oct 2021 (AIP)-Une rencontre communautaire s’est tenue à la préfecture de Bouna, à l’initiative de la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, cadre du Bounkani, en vue de briser le mur de méfiance entre les populations dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Cadre peulh du Bounkani, Diallo Idrissa a invité, samedi 16 octobre 2021, les autres peuples de la région à faire confiance à sa communauté, en brisant le mur de méfiance et autres préjugés qu’ils pourraient avoir sur les liens de cette communauté avec le terrorisme dans la zone.

 »Je suis peulh né dans le Bounkani, j’ai 44 ans. Mes parents s’y sont installés avant l’indépendance. Nous avons toujours vécu en parfaite harmonie dans cette région. J’invite mes frères et mes sœurs des autres communautés à avoir confiance à la communauté peulh, car nous, peulh du Bounkani, sommes catégoriquement opposés au terrorisme », a-t-il déclaré à cette occasion.

Pour M. Diallo, c’est la stigmatisation générale qui a conduit à la méfiance des populations, précisant que l’opprobre est jeté sur la communauté peulh à cause de la minorité peulh salafiste qui perpètre de temps à temps des attaques terroristes contre les populations au nord du pays.

Une situation qui, aujourd’hui, impacte malheureusement le quotidien de nombreux peulhs nés dans cette région et qui n’ont aucun lien avec le terrorisme, a-t-il déploré, tout en souhaitant que ce mur de méfiance soit brisé pour que la communauté peulh du Bounkani continue de vivre dans la paix avec les peuples frères comme auparavant.

Dans la même catégorie