Inforpress São Vicente/Futebol: Familiares e amigos rendem homenagem a Dukinha com torneio de veteranos Inforpress Representante do PNUD considera que Cabo Verde tem “desafios importantes” face à “lentidão da justiça” Inforpress Presidente do Siacsa posiciona-se contra o Orçamento do Estado para 2022 Inforpress Mau Ano Agrícola: Câmara de Santa Catarina prevê reabertura de frentes de trabalho com o programa de mitigação Inforpress Índice de volume de negócios aumenta em 15,9% no terceiro trimestre de 2021 face ao mesmo período de 2020 Inforpress Cabo Verde assinala Dia das Pessoas com Deficiência com Unified Sports envolvendo políticos e diplomatas Inforpress Brava: Jovem defende que investir na plantação de capim elefante diminui os efeitos da seca na criação animal  Inforpress Associação Business Angels de Cabo Verde quer fomentar sector do empreendedorismo no país AIP La CEI en campagne pour des élections sans violence AIP Bolloré transport et Logistics présente son expertise sur la gestion des concessions portuaires à « Expo Dubaï 2020 »

Côte d’Ivoire /Aucun cas de fuite de cacao signalé au 3ème trimestre à Aboisso (DR du CCC)


  8 Novembre      54        Agriculture (2454), Divers (1147), Photos (4428),

   

Aboisso, 08 nov 2018 (AIP)- Le délégué régional du conseil du café-cacao du Sud-Comoé, Kouamé Kangah Eugène, a révélé qu’aucune fuite de cacao n’a été signalée au troisième trimestre 2018, dans le Sud-Comoé, lors de la rencontre de sensibilisation et d’information des acteurs de la commercialisation intérieure, organisée par la délégation régionale, mercredi, à Aboisso.

« Au 3ème trimestre, aucun cas de fuite de cacao n’a été signalé », a affirmé le Directeur régional (DR) du Conseil du Sud-Comoé, révélant que l’écart du niveau d’achats de cacao entre les campagnes 2017-2018 et 2016-2017 est passé de -33% au 1er trimestre à -30% au 2ème trimestre.

Ce résultat, fait savoir M. Kouamé, est la résultante des efforts conjugués des comités de veille, des agents de terrains, des forces de défense et de sécurité et de l’Administration.

Une lutte contre la fuite du cacao ivoirien a été lancée après le constat de l’installation d’un commerce inter-frontalier non autorisé à l’annonce du prix du kilogramme de cacao à 700 FCFA en 2017, soit 260 FCFA de moins que le Ghana qui était à 960 FCFA/kg, a informé le DR du Conseil.

Supervisée par le préfet du département d’Aboisso et préfet de la région du Sud-Comoé, cette lutte a permis cinq saisies de cacao en convoi vers le Ghana dans les localités de Yaou, Bianoua, Songan, Aboisso et Kouakro pour un volume global de 8,427 tonnes, a-t-on appris.

akn/fmo

Dans la même catégorie