AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

Côte d’Ivoire: Des directeurs régionaux sensibilisés au changement de mentalité


  12 Février      86        Développement humain (278),

 

Des directeurs régionaux et chefs de services ont été sensibilisés, lundi, à San-Pedro, sur l’importance et la nécessité du changement de mentalité pour le développement de la Côte d’Ivoire.

La conférence sur l’importance et la nécessité du changement de mentalité a été prononcée par le coordonnateur des activités de l’ONG « International Youth Fellowship » (IYF), Djaha Richard, lors de la conférence mensuelle directeurs régionaux et chefs de services.

Il s’est appuyé sur l’exemple de changement de mentalité qui a stimulé le développement de la Corée du Sud pour exhorter son auditoire à redoubler d’ardeur au travail et à plus d’engagement au service de leur pays.

A propos de la politique qui a impulsé le développement de ce pays malgré la pauvreté en ressources naturelles, il a fait savoir que l’Etat de la Corée du sud a investi dans la formation des ressources humaines et la réforme des mentalités.

Il a exhorté son auditoire à imiter les citoyens coréens qui avaient pris de conscience de leurs capacités et valeurs intrinsèques, cultivé le patriotisme et décidé de «faire des sacrifices pour les générations à venir.»

Les slogans tels que «Mon pays existe, donc j’existe», «Je pense à mon pays plus qu’à moi-même» et «Je suis maître de mon pays» ont contribué à aiguillonner leur ardeur au travail, a souligné M. Djaha.

M. Djaha a rappelé succinctement l’histoire et relevé les similitudes entre la Côte d’Ivoire et la Corée du sud ainsi que les différences d‘atouts entre les deux pays. La Corée a connu la partition après son indépendance en 1945 et trois ans de guerre civile à partir de 1950. Ce pays est pauvre en ressources naturelles contrairement à la Côte d’Ivoire. Avec 70% de relief montagneux, la Corée du sud était le 2e pays pauvre de la terre en 1960. Il a même bénéficié du soutien de la Côte d’Ivoire qui était plus avancée à cette époque.

Le coordonnateur des activités de l’ONG IYF travaille avec les institutions ivoiriennes pour le changement de mentalité en Côte d’Ivoire. Il a déjà donné plusieurs fois la même conférence notamment dans des écoles, aux ONG et dans les centres de formation.

Dans la même catégorie