AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Côte d’Ivoire/ Des enfants fabriquent des pétards artisanaux à Ferkessédougou


  29 Novembre      32        Société (34469),

   

Ferkessédougou, 29 nov 2018 (AIP)- Des enfants s’adonnent de plus en plus à la fabrication de pétards artisanaux qu’ils font claquer dans les rues, causant la stupeur au sein de la population

« Comme on n’en trouve pas sur le marché, nous avons décidé de fabriquer des pétards nous-mêmes », avoue le petit Nouredine, 10 ans. Il fabrique ses pétards avec des rayons des roues des motos, des plumes de poulets pour faire voler le pétard et des allumettes pour que ça puisse claquer dès qu’il retombent sur le sol .

Hormis la frayeur qu’elles causent au sein de la population, ces initiatives quand bien même ingénieux causent d’autres soucis aux mères de foyers qui se plaignent de la disparition récurrentes de leurs boites d’allumettes.

« Je ne sais pas celui qui leur a montré comment on fabrique ces pétards, mais cette personne ne devrait plus avoir la conscience tranquille, vu le tort qu’ils nous font », a déplore, remontée, dame Traoré Kyatou, une habitante de la ville.

Dans la même catégorie