APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Côte d’Ivoire : Présentation des résultats d’une enquête nationale sur les sources d’information des Ivoiriens


  27 Juin      7        Société (45940),

 

Abidjan, 27/06/2024 (MAP) – En Côte d’Ivoire, 75,7% de personnes s’informent à travers la télévision, 73,7% à travers l’internet/la presse écrite digitale, 26,9% à partir de la radio, 20,9% via le bouche-à-oreille et 13,8% par le biais de la presse écrite papier, selon les résultats d’une enquête présentés jeudi à Abidjan.

L’enquête nationale intitulée « Comment les Ivoiriens s’informent ? » a été diligentée par l’Autorité nationale de la Presse (ANP) du 7 au 15 janvier 2024 dans cinq communes d’Abidjan et 12 villes de l’intérieur.

Présidant la présentation desdits résultats, jeudi à Abidjan, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a souhaité que « les résultats de cette enquête viennent compléter les études déjà réalisées pour une meilleure prise en compte des problèmes des médias ivoiriens ».

Le président de l’ANP, Samba Koné, a expliqué, quant à lui, que l’enquête a été menée en raison « du marasme que la presse imprimée vit aujourd’hui ». Car, a-t-il déploré, « une vingtaine de quotidiens et autant d’hebdomadaires ont produit un chiffre d’affaires en vente de 546 millions de FCFA en 2023 contre 6 milliards en 2011 ».

Selon l’enquête, la mévente des journaux est due à l’arrivée de l’internet/smartphone et des réseaux sociaux. L’échantillon de 1500 personnes âgées de 18 ans et plus interrogées estime que les journaux sont inféodés aux partis politiques, donc manquent de crédibilité.

Dans la même catégorie