MAP Bangui: Au moins 58 morts dans un naufrage (protection civile) ATOP L’Assemblée nationale Togolaise adopte la proposition de loi de révision de la Constitution en deuxième lecture, à la suite d’une consultation nationale ATOP M. Meyisso élu membre de la cour constitutionnelle AIP XXIIIes Jeux olympiques de Paris : Un opérateur de télécommunication offre 10 millions Fcfa à Cheick Cissé AIP Cyber Africa Forum : L’Afrique appelé à adapter ses plans de développement en intégrant les évolutions technologiques AIP Résistance aux antituberculeux : une étude préconise le maintien des tests moléculaires rapide AIP 4e édition de l’African Digital week : cinq universités et grandes écoles en compétition dans un hackathon sur l’industrie 4.0 APS AFRIQUE-OCEAN-PROTECTION / La Guinée-Bissau, hôte du 11e Forum régional côtier et marin du PRCM APS SENEGAL-GAMBIE-VISITE / Le président Bassirou Diomaye Faye est arrivé à Banjul APS SENEGAL-GAMBIE-VISITE / Deuxième sortie du président Faye : une visite pour “la consolidation des liens historiques” avec Banjul

Côte d’Ivoire: Une caravane sur la santé de la reproduction accueillie à Yamoussoukro


  23 Novembre      135        Santé (15363),

 

Abidjan, 23 nov (AIP) – La caravane de sensibilisation sur la santé de la reproduction et le planning familial (SR/PF) du SOS village d’enfants (SOSVE) de Yamoussoukro a été accueillie, jeudi nuit dans le village de Morofè (Yamoussoukro ) où un film sur les avantages des consultations prénatales a été projeté.

La caravane dénommée ciné-village est initiée par le centre de compétence de vie et la santé de la reproduction (CCS/SR) de SOSVE. Elle a rassemblé sur la place publique du village les jeunes, les femmes et les leaders de communauté en présence de Kouakou Kouakou Kolou qui représentait le chef Tanoh Kouassi.

Le coordonnateur du CCS/SR Ahiba, Aké Léon, a rappelé aux participants l’importance de l’accouchement assisté qui permet d’éviter toute complication, invitant à fréquenter les services de planification familiale, les maternités, les consultations pré et post-natales, l’espacement des naissances (deux ans) et à avoir une grossesse entre 18 et 35 ans.

« Une grossesse à plus de 40 ans ou à moins de 18 ans est un risque pour la jeune fille ou la femme, a prévenu le spécialiste en santé de la reproduction, Ahiba Aké Léon.

Le sociologue formateur a encouragé les jeunes à utiliser le préservatif pour éviter les IST, les grossesses non-désirées et le VIH/Sida. Il a également invité la communauté au dépistage pour une prise en charge rapide en cas de maladie.

Les indicateurs de la santé de la reproduction à Yamoussoukro, selon les données de la direction de la prospective, de la planification, de l’évaluation et de l’information sanitaire (DPPIES) en 2015, sont de 343,72 décès maternels sur 100 000 naissances vivantes, 21 % de couverture en planification familiale. Le taux d’accouchements assistés par un personnel qualifié est de 64,87 % et le taux d’abandon des CPN se chiffre à 54,93 %.

La caravane du « Ciné village » 2018 a démarré en février par le village de Kpoussoussou. Elle a sillonné plusieurs localités. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement de la famille (PRF) de SOSVE qui a décidé d’accompagner la direction régionale de la Santé du Bélier, en vue d’améliorer les indicateurs de la santé de la reproduction.

Dans la même catégorie