GNA Scrap dealers urged to take waste batteries to e-waste collectors GNA Ghana’s youthful population will peak till 2050 GNA Public urged to put political colours aside for national development GNA Togbe Afede assists 200 Muslim Families in NR GNA Investing in Agriculture is not risky – Dr. Bawumia to financial institutions AIB Crise alimentaire majeure : Le CILSS recommande des «réponses appropriées» ANP Niger : Minée, l’Administration Publique peine à assurer le service public de qualité TAMBACOUNDA : LE GOUVERNEUR APPELLE À PRÉSERVER ’’MAMACOUNDA’’ DES ORDURES APS UN SPÉCIALISTE AVERTIT SUR LE RISQUE DE GARDER DES DONNÉES STATISTIQUES SUR UN SEUL SITE APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE LÔ : LA ’’SOLIDARITÉ INDÉFECTIBLE » DU SAMES AUX PRÉSUMÉS MIS EN CAUSE

COVID-19 : A SOKONE, DES PATIENTS SUIVIS À DOMICILE N’APPLIQUENT PAS LES GESTES BARRIÈRES (MÉDECIN)


  2 Février      14        Santé (10255),

   

Fatick, 2 fév (APS) – Le docteur Ahmadou Bouya Ndao, médecin-chef du district sanitaire de Sokone, dans la région de Fatick (centre), a déploré le non-respect des gestes barrières par certains patients du nouveau coronavirus pris en charge chez eux.

‘’Ces malades pris en charge à domicile ne respectent pas les mesures barrières. Ils ne portent même pas le masque’’, a regretté le médecin lors d’un entretien avec l’APS.

‘’Ces patients ne respectent pas, non plus, la distanciation physique. Cela risque de compliquer la situation dans la mesure où un problème de maîtrise des sujets contacts va se poser’’, a expliqué le docteur Ndao.

La prise en charge des patients à domicile est une stratégie intéressante permettant de faciliter l’accès au traitement des patients, mais les comportements négatifs peuvent accentuer les contaminations et aggraver le nombre de cas positifs dans le district sanitaire de Sokone, a laissé entendre le médecin-chef du district sanitaire de Sokone.

Il a ainsi pointé du doigt la légèreté avec laquelle certaines populations prennent la maladie en se comportant comme si l’épidémie n’existait. ‘’ ‘’Quand vous circulez dans les rues de Sokone, vous constatez que la plupart des gens ne portent pas de masque de protection, alors qu’il est aujourd’hui obligatoire’’, a-t-il indiqué.

‘’Ces difficultés peuvent en partie expliquer le nombre de cas de covid-19 que nous avons actuellement dans le district sanitaire de Sokone, le plus grand de la région médicale de Fatick’’.

Il a, à ce jour, comptabilisé 251 cas de Covid-19 dont 9 décès.

Dans la même catégorie