AGP Guinée/Coopération : « Je voudrais vous rassurer que nous n’avons aucune intention de garder le Pouvoir », dixit le Colonel Mamadi Doumbouya APS LANCEMENT D’UN PROGRAMME DE THÉÂTRE RADIOPHONIQUE SUR LA COVID-19 ET LA VACCINATION, LUNDI APS ELIMINATOIRES CAN 2022 : LES LIONNES S’IMPOSENT À MONROVIA APS LE DANTEC : ENVIRON 200 À 250 NOUVEAUX PATIENTS PAR AN À L’UNITÉ ONCOLOGIE DU SERVICE PÉDIATRIE (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : ÉVOLUTION SATISFAISANTE DES PROJETS DU PACASEN (COORDONNATEUR) GNA Fuel increments introduce significant cost burden on the average Ghanaian – ACEP GNA 2022 AWCON Qualifiers: Nigeria dumps Ghana’s chances of 2022 AWCON GNA Ghana holds Pre-COP26 meeting GNA Minority expresses concern over MMDCEs approval blues AGP Guinée: les nouvelles autorités du pays suppriment tous les barrages, à l’exception de ceux des frontières

COVID-19 : A SOKONE, DES PATIENTS SUIVIS À DOMICILE N’APPLIQUENT PAS LES GESTES BARRIÈRES (MÉDECIN)


  2 Février      18        Santé (11883),

   

Fatick, 2 fév (APS) – Le docteur Ahmadou Bouya Ndao, médecin-chef du district sanitaire de Sokone, dans la région de Fatick (centre), a déploré le non-respect des gestes barrières par certains patients du nouveau coronavirus pris en charge chez eux.

‘’Ces malades pris en charge à domicile ne respectent pas les mesures barrières. Ils ne portent même pas le masque’’, a regretté le médecin lors d’un entretien avec l’APS.

‘’Ces patients ne respectent pas, non plus, la distanciation physique. Cela risque de compliquer la situation dans la mesure où un problème de maîtrise des sujets contacts va se poser’’, a expliqué le docteur Ndao.

La prise en charge des patients à domicile est une stratégie intéressante permettant de faciliter l’accès au traitement des patients, mais les comportements négatifs peuvent accentuer les contaminations et aggraver le nombre de cas positifs dans le district sanitaire de Sokone, a laissé entendre le médecin-chef du district sanitaire de Sokone.

Il a ainsi pointé du doigt la légèreté avec laquelle certaines populations prennent la maladie en se comportant comme si l’épidémie n’existait. ‘’ ‘’Quand vous circulez dans les rues de Sokone, vous constatez que la plupart des gens ne portent pas de masque de protection, alors qu’il est aujourd’hui obligatoire’’, a-t-il indiqué.

‘’Ces difficultés peuvent en partie expliquer le nombre de cas de covid-19 que nous avons actuellement dans le district sanitaire de Sokone, le plus grand de la région médicale de Fatick’’.

Il a, à ce jour, comptabilisé 251 cas de Covid-19 dont 9 décès.

Dans la même catégorie