APS SÉNÉGAL–POLITIQUE–DIPLOMATIE / Un universitaire explique les dessous de la diplomatie de bon voisinage prônée par Dakar APS SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / A Banjul, Bassirou Diomaye Faye ”sera accueilli comme il se doit”, assure un officiel gambien APS SENEGAL-SIERRALEONE-COOPERATION / Le vice-président de la Sierra Leone reçu en audience par Bassirou Diomaye Faye APS SENEGAL-AFRIQUE-SOCIETE / Dakar et Banjul invités ‘’à jouer un rôle pilote’’ dans le processus d’intégration sous-régionale APS SENEGAL-LITTERATURE / L’Harmattan Sénégal présente deux ouvrages sur le blanchiment de capitaux dans l’UEMOA, samedi APS SENEGAL-AFRIQUE-CINEMA / Un expert salue la solidarité féminine mise en avant dans certains films pour sensibiliser sur le réchauffement climatique MAP CAN de futsal (demi-finale) : Le Maroc en finale et en Coupe du monde après sa victoire face à la Libye (6-0) MAP CAN de futsal (demi-finale): Le Maroc évince la Libye (6 – 0) se qualifie pour le Mondial MAP Le ministre malien de l’Agriculture salue les progrès du Maroc en matière de gestion d’eau et de barrages MAP Océanographie: Madagascar souhaite tirer profit de l’expérience marocaine (ministre malgache)

COVID-19 : LA RÉGION DE MATAM CONFRONTÉE À UN DÉFICIT DE RESSOURCES HUMAINES


  9 Juin      87        Développement humain (278),

 

Dakar, 9 juin (APS) – Le déficit de la région de Matam (nord) en ressources humaines est le principal problème soulevé à l’occasion de la réunion mardi de son Comité régional de gestion des épidémies, a indiqué le gouverneur Mouhamadou Moctar Watt.

‘’Le moment n’est pas venu pour faire le bilan’’ de la gestion du Covid-19, a précisé M. Watt, ajoutant qu’il ne s’agit pas non plus de tout enjoliver. ‘’Beaucoup d’efforts ont été faits.’’

Selon lui, les difficultés évoquées lors de la réunion ont porté essentiellement sur le déficit en ressources humaines de la région de Matam.

Les participants ont aussi plaidé pour le relèvement du plateau médical des principales infrastructures hospitalières de la région.

Le gouverneur de Matam a également souligné la nécessité de mettre un certain nombre de ‘’commodités’’ dans le centre de traitement des épidémies, pour ‘’rendre plus ou moins agréable le séjour des patients dans cette structure’’.

Il a rendu hommage aux membres du Comité régional de gestion des épidémies, aux représentants des forces de défense et de sécurité, et à l’administration territoriale. ‘’Beaucoup d’efforts ont été faits’’, a répété M. Watt.

Il estime par ailleurs que le premier cas positif de Covid-19 de la région a ‘’été bien géré à Ranérou’’, le département où il a été détecté.

C’est ‘’une performance à saluer, d’autant plus qu’il n’y a qu’un seul médecin’’ dans le centre de santé de Ranérou, la commune chef-lieu de département.

Mouhamadou Moctar Watt a insisté sur l’importance de la communication pour inviter les populations au respect des mesures barrières.

Le médecin-chef de la région, Mama Moussa Diaw, a rappelé que la prise en charge des patients a démarré depuis l’apparition du premier cas de Covid-19, il y a une dizaine de jours.

Le Comité régional de gestion des épidémies a ‘’dû démarrer avec les quelques moyens du bord’’.

Il a salué la coopération de l’hôpital régional avec l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis, qui a envoyé du personnel à la région médicale de Matam.

Dans la même catégorie