GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » ANP COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN)

COVID-19/CAMPAGNE VACCINALE : LA DEUXIEME DOSE D’ASTRAZENECA DEMARRE LE 17 MAI PROCHAIN


  14 Mai      5        Santé (10725),

   

Lomé, 14 mai (ATOP) – « La deuxième dose du vaccin AstraZeneca démarrera le lundi 17 mai prochain pour ceux qui ont déjà pris la première », a annoncé le responsable de la Coordination nationale de gestion de la riposte (CNGR) à la COVID-19, Col. Médecin Djibril Mohaman, lors de la 43ème conférence de presse hebdomadaire animée le mercredi 12 mai à Lomé.
L’orateur a précisé que toutefois, les tranches d’âges concernées par cette vaccination et qui n’ont pas encore pris la première dose peuvent toujours le faire. Ce faisant, a-t-il poursuivi, le Togo ira vers une immunité collective, pour une reprise normale des activités.
Le coordonnateur de la CNGR est revenu sur les tests-COVID-19, rappelant que seules les structures sanitaires publiques accréditées sont autorisées à faire ce test et à délivrer un résultat. Il a ajouté que néanmoins, certaines cliniques privées peuvent faire juste les prélèvements, qui sont ensuite convoyés au Centre hospitalier universitaire (CHU) du Campus pour l’analyse.
Revenant sur la situation de la pandémie au Togo, le responsable de la Coordination nationale de gestion de la riposte (CNGR) à la COVID-19 s’est réjoui de la baisse du nombre des cas de contamination, passé de milliers par semaine depuis avril à 159 et de la diminution du nombre de décès, soit 8 cette semaine. Pour lui, cette baisse est due à la prise de conscience de la population qui a repris le respect des mesures barrières et la vaccination de la majorité de la tranche d’âge concernée par cette campagne.
« Malgré tout, la situation reste encore préoccupante puisque le virus existe toujours, mais le Togo reste sous forte surveillance. Nous lançons un appel aux médias, leaders religieux, personnalités politiques et aux bonnes volontés à continuer la sensibilisation aux côtés de la CNGR pour l’éradication de la pandémie au Togo », a conclu le Col. Médecin Djibril Mohaman.

Dans la même catégorie