MAP Dakhla: Appel à renforcer la dynamique de l’innovation en Afrique face aux crises mondiales APS Le président Sall préconise un programme de réhabilitation des anciens établissements scolaires publics APS Le Parlement de la CEDEAO veut que justice soit rendue à Amy Ndiaye Gniby APS Violences faites aux femmes : Macky Sall prône « l’application de toutes les mesures prises, depuis 2012 » APS Macky Sall réclame une application rigoureuse du contrôle de légalité des actes des collectivités territoriales APS MTN : 37 districts ciblés pour une distribution de masse de médicaments APS La dernière borne de la frontière terrestre sénégalo-malienne posée MAP Compétences en Afrique: Nécessité d’une approche tournée vers l’avenir (Oxford Economics) MAP Dakhla: Réélection de Driss Guerraoui à la tête du FAAIE MAP Rwanda: la ministre de l’Environnement souligne l’importance de l’économie circulaire

Création à Tunis de la Commission des instituts de cinéma arabes (AFIC)


  14 Juillet      72        Arts & Cultures (2356), Cinéma (292),

   

Tunis, 14/07/2018 (MAP), Six instances arabes en charge du secteur du cinéma ont signé, en marge du premier Festival du Cinéma Méditerranéen de Tunisie « Manarat » (10-15 juillet), un mémorandum d’entente pour la création de l’Arab Film Institutes Commission (AFIC).

Cette nouvelle structure, chargée de publier des recommandations et des propositions de projets et des programmes communs au sujet de la coordination entre les responsables et les professionnels du cinéma, regroupe également le Centre National Tunisien du Cinéma et de l’Image (CNCI), le centre algérien du développement du cinéma, le ministère palestinien de la culture, l’institution du film palestinien, la commission royale jordanienne des films et la fondation du cinéma libanais.

L’AFIC ambitionne d’étudier les possibilités d’une coopération fructueuse dans le secteur public ou privé des pays partenaires dans le cinéma, d’élaborer des plans de réflexion et de prospection sur le cinéma dans les pays partenaires et de soutenir l’échange d’expériences et d’expertises en matière de formation dans le secteur cinématographique, en particulier dans le domaine de la protection du patrimoine cinématographique, la lutte contre le piratage et la protection de la propriété intellectuelle.

Cette nouvelle structure a aussi pour objectif de renforcer la présence des films des pays partenaires dans les festivals et manifestations culturelles dans chacun de ces pays partenaires.

Cette première édition de Manarat rend hommage au cinéma marocain et palestinien à travers la projection de films dont « Wechma » de Hamid Bennani, « Chergui » de Moumen Smihi, « Badis » de Abderrahman Tazi, « Mille mois » de Fawzi Bensaïdi, « Sur la Planche » de Leila Kilani et « Razzia » et « Les chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch, ainsi que « Noces en Galilée » de Michel Khleifi, « Leila’s Birthday » de Rashid Masharawi, « Paradise Now » de Hany Abu Assaad et « Le temps qu’il reste » de Elia Suleiman.

BI.

Dans la même catégorie