Inforpress CAN’2021: Seleccionadora traça balanço positivo de Cabo Verde e regozija-se com a conquista da Taça Presidente Inforpress Cabo Verde Airlines retoma voos internacionais com ligação entre Sal e Lisboa Inforpress Basquetebol: Selecção feminina retoma os treinos conjuntos para as eliminatórias do Afrobasket’2021 GNA SEND Ghana commends government for paying two-cycle LEAP grants to beneficiaries GNA Technology is key for attaining AU Agenda 2063 – Prof Alabi GNA ‘Hemp offers solution to Ghana’s environmental woes’ GNA Chief fisherman calls for transformation of Kpone Landing Beach APS PROJECTION D’UN FILM DES ACTUALITÉS SÉNÉGALAISES SUR LE PREMIER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS NÈGRES, CE VENDREDI APS « TOUS LES SÉNÉGALAIS DOIVENT BÉNÉFICIER DES FRUITS DE LA CROISSANCE » (MACKY SALL) AGP Gabon : Fin de la première phase du forum du PSD sur la provincialisation

DÉCÈS DE BALLA SIDIBÉ, « PILIER » ET MEMBRE FONDATEUR DE L’ORCHESTRA BAOBAB


  29 Juillet      22        Musique (285),

   

Dakar, 29 juil (APS) – Le chanteur et musicien sénégalais Balla Sidibé, un des fondateurs du groupe mythique Orchestra Baobab, est décédé mercredi à Dakar, a-t-on appris de l’administrateur de ce groupe, Thierno Koyaté.

« C’est la triste nouvelle, il est décédé ce matin à Thiaroye’’, a-t-il dit à l’APS, confirmant la nouvelle déjà annoncée par des médias et sur les réseaux sociaux.

« Hier, nous étions en répétition à la maison de la culture Douta Seck pour préparer les 50 ans de l’orchestre. Il est parti brusquement », a ajouté Thierno Koyaté.

Pour les membres de l’Orcestre Baobab qui se trouvent présentement à la maison mortuaire à Thiaroye, dans la banlieue dakaroise, « c’est un départ brutal ».

« Nous ne nous y attendions pas, on préparait le cinquantenaire et un documentaire aussi, et il y jouait un très grand rôle, c’était le pilier. Je ne suis pas bien, je suis très triste, mais il faut faire avec », a indiqué Koyaté, qui a rejoint comme guitariste le groupe mythique en 2000, lors de la reprise de ses activités début 2000, après une interruption d’une dizaine d’années.

L’Orchestra Baobab, un groupe lancé en 1970, était animé par de grands noms tels que Balla Sidibé, Ndiouga Dieng, Issa Sissokho, tous les trois désormais décédés, ainsi que Rudy Gomis et Attisso Barthélémy, qui ne sont plus du groupe.

« Balla Sidibé était le doyen de l’orchestre, et à chaque occasion, il nous racontait des anecdotes par rapport au groupe. Franchement, on a perdu un monument doublé d’un musicien hors pair, car il était chanteur et trimbaliste en même temps, il alliait les deux rôles en même temps, c’est un rôle très difficile », confie Thierno Koyaté.

Selon l’administrateur du groupe, les membres fondateurs de l’Orchestra Baobab sont en train de tirer leur révérence un par un.

« Ces gens font partie de nos références, des gens qu’on a vénérés et côtoyés’’, a témoigné le président de l’Association des métiers de la musique (AMS) Daniel Gomes.

Des gens qui ont été « toujours de bons conseillers. Mais les gens se rendent compte que le +Baobab+ est aujourd’hui bien décimé avec la plupart de ses membres qui sont partis », a-t-il poursuivi.

Pour Daniel Gomes, « tout cela nous fait prendre conscience que nous sommes dans un secteur fragile, nous donnons beaucoup de bonheur, mais en ce moment on est durement touché ».

L’Orchestra Baobab est un ensemble musical lancé en 1970, à l’époque des grands groupes musicaux africains.

Après une dizaine d’années d’interruption, le groupe sénégalais s’était reformé et avait renoué avec le succès à l’initiative du chanteur Youssou Ndour, au début des années 2000.

Il est surtout reconnu par son style musical alliant sonorités latines, notamment cubaines, rythmes africains plus particulièrement sénégalais et des airs de blues et jazz par moments.

Dans la même catégorie