MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

Des acteurs agricoles ivoiriens sensibilisés sur l’accord de partenariat économique entre la Côte d’Ivoire et l’Union Européenne


  25 Juin      5        Coopération (2472),

 

Abidjan, 25 juin 2024 (AIP) – Le ministère délégué auprès du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, chargé de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur (MDIAIE) a initié, mardi 25 juin 2024, à Abidjan Cocody, en collaboration avec la Chambre nationale d’agriculture (CNA), un atelier de sensibilisation et d’information sur l’accord de partenariat économique intérimaire (APEI) conclu entre la Côte d’Ivoire et l’Union Européenne (APEI) en faveur des acteurs agricoles ivoiriens de mieux tirer profit de cet accord.

L’accord de partenariat économique intérimaire (APEI) entre la Côte d’Ivoire et l’UE a été conclu en 2008. Il est entré en vigueur en 2016 et est devenu opérationnel en 2019. Il offre un accès libre des produits ivoiriens au marché européen sans paiement de droits de douane, de même que pour les produits européens à destination de la Côte d’Ivoire.

L’objectif de cet atelier, qui se déroulera jusqu’au jeudi 27 juin, est de présenter aux participants, dont les représentants des organisations interprofessionnelles agricoles et les représentants des fédérations agricoles, les enjeux, les opportunités, les défis, ainsi que les avancées dans la mise en œuvre de l’accord, entre autres.

Selon le coordonnateur adjoint du ministère délégué auprès du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, chargé de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur (MDIAIE), Coulibaly Nanien Dokaha, il est crucial que les acteurs du secteur agricole ivoirien soient informés, sensibilisés et formés sur l’APEI, régissant les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et l’UE.

« Il est important qu’ils sachent qu’ils ont la possibilité d’exporter leurs produits sur le marché européen sans droits de douane. Ils doivent comprendre qu’il existe des opportunités pour eux et que l’accès au marché européen est un avantage acquis. En contrepartie, ils doivent également être conscients de la concurrence des produits européens sur le marché ivoirien avec la mise en œuvre de cet accord », a expliqué M. Coulibaly.

Le coordonnateur a également souligné que ce partenariat devrait favoriser indirectement ou directement la transformation primaire des produits ivoiriens sur le territoire national.

« Avant la signature de l’accord, nous avions la possibilité d’exporter nos produits de base, nos matières premières sur le marché européen sans droits de douane, sans problème. Cependant, dès qu’il s’agissait de produits transformés, les droits de douane étaient appliqués, ce qui entravait notre compétitivité. Maintenant, avec l’accord de partenariat économique, nous avons la possibilité d’exporter tous nos produits, qu’ils soient bruts ou transformés, vers le marché européen sans droits de douane, à l’exception des armes », a-t-il précisé.

Le conseiller technique et directeur central de la formation, du développement rural et des organisations professionnelles agricoles de la Chambre nationale d’agriculture (CNA), Kouassi Alain, a salué la tenue de cet atelier, estimant qu’il leur permettra de mieux appréhender l’APEI afin de faire face à la concurrence.

« Nous avons de grandes attentes concernant cette session de formation et de sensibilisation car en 2023, des explications ont été données aux agriculteurs. Toutefois, nous souhaitons approfondir nos connaissances, c’est pourquoi nous avons sollicité le ministère de l’Intégration pour expliquer les tenants et aboutissants de cet accord, afin que les membres de la Chambre nationale d’agriculture puissent en tirer le meilleur parti », a affirmé M. Kouassi.

D’autres sessions de sensibilisation et d’information sur l’accord de partenariat économique intérimaire (APEI) sont également prévues en juillet dans les localités d’Abengourou, de Bouaké, de Korhogo et d’Odienné.

Dans la même catégorie