APS Louga : 20 jeunes formés à l’entreprenariat APS Signature d’une convention pour la formation à distance de maitres et directeurs d’écoles APS Vers le démarrage du programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles APS Macky Sall insiste sur la formation des artistes ACI Don de 15 millions d’euros pour accélérer la transformation digitale de l’économie congolaise ACI Congo/Le ministère de la santé déploie 320 médecins dans les 12 départements du pays ACP La RDC et la République du Congo pour la mutualisation des actions de valorisation des ressources des hydrocarbures AIP Côte d’Ivoire -AIP/ La CNT d’Adzopé initie une opération don de sang dans les écoles à Bettié AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un concours de français à Agboville pour relever le niveau des élèves AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Kaba Nialé envisage une digitalisation de l’agriculture

DES ACTEURS DES CHAINES DE VALEURS FORMES SUR LE CONCEPT « CAMP DU FUTUR » A SOKODE


  31 Janvier      24        Agriculture (2737), Entreprises (391),

   

Sokodé, 31 jan. (ATOP) – Le ministre de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique, Noël Koutera Bataka a lancé, le mardi 28 janvier à Sokodé, les activités de la formation des acteurs des chaînes de valeurs sur le concept « Camp du Futur ».

Ce concept « Camp du Futur » qui est une initiative du ministère de l’Agriculture consiste à outiller les acteurs des différentes filières agricoles pour une meilleure gouvernance de leurs entreprises. La formation des acteurs concernés est un élément essentiel pour susciter une ouverture d’esprit entrepreneurial et favoriser l’investissement  des jeunes hommes et femmes dans le secteur agricole.

 

Pendant dix (10) jours, 645 acteurs des différentes chaînes de valeurs, notamment les filières du soja, du riz et du maïs, des légumes, des anacardes, ainsi que  des volailles et petits ruminants regroupés en coopératives vont être formés sur la production, la transformation et la commercialisation. Ils vont prendre connaissance des différents types de services  connexes, notamment l’appui technique, les conseils en gestion financière, comptable et juridique, la fourniture d’intrants, de main d’œuvre et d’équipements agricoles.

Au terme de la formation, les jeunes entrepreneurs vont bénéficier d’un accompagnement pour élaborer leurs plans d’affaires qui vont aboutir au financement des activités.

 

Le ministre en charge de l’Agriculture, Noël Koutera Bataka a indiqué que cette formation des jeunes entrepreneurs répond à la vision du chef de l’Etat inscrite dans le Plan national de développement (PND) et permettra aux acteurs d’avoir des capacités nécessaires pour participer au développement économique du pays. Il a exhorté les participants à la conviction qui est la base fondamentale de leur propre destinée pour devenir des entrepreneurs émergents.

 

Le préfet de Tchaoudjo, le colonel Mompion Matéindou a remercié le gouvernement à travers le ministère de l’Agriculture pour la formation des jeunes en entrepreneuriat pour lutter contre la pauvreté. Il a exhorté les participants à la détermination pour prendre désormais leur destinée en main.

Dans la même catégorie