ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route Le ministère de la Salubrité lance la 48e édition de l’opération grand ménage AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : le ministre Tamboura invite ses compatriotes à ne pas tomber dans le piège des terroristes (Actualisée) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN AIB Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

Des acteurs échangent sur la mise en œuvre de la délimitation des territoires villageois à Abidjan


  31 Mars      19        Société (37079),

   

Abidjan, 31 mars 2021(AIP) – Des acteurs dont des organisations internationales, autorités administratives et sociétés civiles ont échangé, mercredi 31 mars 2021 à Abidjan, sur les enjeux et pistes d’action pour une mise en œuvre apaisée et effective du processus de Délimitation des Territoires Villageois (DTV).
Ce forum d’échanges initié par l’organisation internationale Interpeace et son partenaire, l’ONG Indigo Côte d’Ivoire a pour objectif de restituer les résultats de la recherche menée sur les enjeux et défis liés à la mise en œuvre apaisée du processus de DTV, mais aussi de partager les résultats de l’approche collaborative et inclusive mise en œuvre au long de l’action pour réduire les conflits liés à ce processus. Il s’agit également de présenter les recommandations issues du projet et identifier les ressources disponibles et moyens nécessaires à leur opérationnalisation.
Pour la complexité de cette opération sur le terrain qui tout de même, a enregistré de bons résultats, le directeur exécutif de Indigo Côte d’Ivoire, Séverin Kouamé a félicité toutes les parties prenantes au projet notamment les autorités et les populations qui ont su dépassé « certains intérêts particuliers pour regarder l’intérêt général ». Il a expliqué que pour réussir un tel processus, il faut mettre en avant son engagement citoyen, son sens élevé de l’intérêt général et  sa capacité de dépassement et de conciliation.
Selon le directeur des opérations du projet Participation à la Gestion du Foncier Rural (PAGEFOR), Mathias Koffi, « le processus de délimitation peine à couvrir l’ensemble du territoire à cause de différents enjeux qui annihilent sa mise en œuvre ». Il a expliqué que sur 8576 villages officiels en Côte d’Ivoire, à ce jour 4002 villages sont délimités soit un taux de réalisation de 47%.
Lors de ce forum d’échanges les acteurs ont eu à partager leurs expériences liées aux difficultés réelles du terrain et  actions menées pour faire changer la donne.
Indigo CI a présenté aux participants les résultats de ses travaux menés sur la question, dans la région du Worodougou, dans les localités de Diarabana, Niongonon, en conflit depuis 2014 sur leur délimitation, et Massala-Assolo, village voisin ayant été un des premiers de la région à avoir été délimité sans encombre. Pour booster le projet, Indigo a lancé des cadres de collaboration dans les villages sujets à tension pour permettre aux leaders communautaires et aux Sous-préfets d’identifier ensemble leurs préoccupations concernant la DTV.
Conscient que la mise en œuvre de la DTV est source de tension socio-foncière dans les villages et communautés voisines, Interpeace et Indigo Côte d’Ivoire, avec l’appui financier de la délégation de l’Union européenne à Abidjan ont initié le projet PAGEFOR à l’amélioration de la compréhension et de la gestion des dynamiques liés au foncier rural.
(AIP)

Dans la même catégorie