ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Des comités de lutte contre le changement climatique installés à Hanassou et Gbatina


  16 Mars      29        Environnement/Eaux/Forêts (6778),

 

Soubré, 16 mars 2023 (AIP)- Des comités de lutte contre le changement climatique ont été installés mercredi 15 mars 2023 à Hanassou et Gbatinan, village de la Sous-préfecture de Gnamadji, dans la région de la Nawa, en présence des responsables de l’Office Ivoirienne des Parcs et Réserves (OIPR), des acteurs de la convention de la société civile Ivoirienne (CSCI), et du représentant du sous-préfet de Gnamadji, Boh Bi Irié Michel.
Le chef de secteur Soubré de l’OIPR , Lt Silué François a invité chacun à conjuguer les efforts pour lutter contre ce fléau d’où son appel à protéger les forêts ,les eaux, les parc nationaux, les réserves naturelles afin de préserver l’équilibre naturel de l’écosystème.
Il a instruit l’auditoire sur le réchauffement climatique, ses causes, ses conséquences et les solutions, l’importance de la forêt et du parc national de Taï.
« Il faut nécessairement protéger les parcs nationaux et réserves naturelles afin de préserver l’équilibre de l’écosystème, en s’appropriant les recommandations des experts de l’environnement», a-t-il fait savoir, exhortant les comités installés à sillonner le parc de Taï, afin de sensibiliser la population.

Selon le porte parole des populations, Bohui Elie, le phénomène du réchauffement climatique est aujourd’hui une préoccupation importante eu égard aux différentes menaces qui planent sur la société si des mesures drastiques ne sont pas prises pour mettre fin au phénomène.

Pour lui, il est nécessaire et indispensable de prendre à bras le corps l’initiative des différents partenaires au développement pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique dont l’impact se fait ressentir sur l’agriculture.

Le représentant du sous-préfet de Gnamadji a invité les comités installés à prendre en main les différentes recommandations pour la protection de la forêt dans leur feuille de route.
« les comités sont des relais pour sensibiliser les populations sur les effets néfastes du réchauffement climatique, et les mesures pour y remédier », a-t-il précisé, ajoutant que la protection de la nature doit être un combat quotidien pour chacun de nous.

Dans la même catégorie