GNA STAR Ghana Foundation to develop roadmap to address northern floods ABP Institutions / Le médiateur Pascal Essou au cabinet du président du Conseil économique et social ABP Environnement / Lancement officiel du projet Benkadi-Bénin GNA Taxi drivers urged to be security conscious GNA Come and let’s build Ghana-Ofori Atta GNA Stakeholders discuss ways to boost support for Micro, small and medium enterprises GNA KGL Group sponsors maiden edition of diasporan investment summit APS AMY MBACKÉ THIAM AUX JEUNES ATHLÈTES : « CROYEZ-EN VOUS-MÊMES ET NE VOUS FIXEZ AUCUNE LIMITE » APS COUPE ARABE U20 : LES LIONCEAUX DOMINENT LES COMORES ABP Coopération / Le MCA-Bénin II fête l’an 4 de son 2ème Compact

DES DÉPUTÉS DE LA MAJORITÉ BOYCOTTENT LE TEMPS DE PAROLE DE OUSMANE SONKO


  30 Juin      36        Politique (17446),

   

Dakar, 30 juin (APS) – Les députés de la majorité ont boycotté
dimanche à l’Assemblée nationale le temps de parole du député Ousmane
Sonko, quittant en masse l’hémicycle au moment où le candidat
malheureux à la présidentielle de février dernier était appelé à
prendre la parole.

Ces députés présents pour la plénière consacrée à l’examen du projet
de loi portant loi de finances rectificative 2019, sont sortis en
masse de l’Assemblée nationale lorsque son président Moustapha Niasse
a invité le député à prendre la parole.

« Je crois qu’on me facilite le travail car je peux parler aux
Sénégalais et au gouvernement sans cette majorité mécanique qui n’a
rien compris », a dit l’ancien inspecteur des impôts, considéré comme
un des plus critiques envers le pouvoir.

Le leader de Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la
fraternité (PASTEF) a été en revanche fortement acclamé par les
députés de l’opposition et les non-inscrits, qui ont dénoncé
l’attitude de leurs collègues de la majorité Bennoo Bokk Yaakaar
(BBY).

Les députés de la majorité ont rejoint leurs places à la fin de
l’intervention de Ousmane Sonko pour poursuivre les travaux de la
séance plénière destinée à l’examen du projet de loi portant loi de
finances rectificative pour l’année 2019.

Au total de 86 députés vont prendre la parole lors de cette séance
plénière au cours de laquelle le ministre des Finances et du Budget
Abdoulaye Daouda Diallo va défendre le projet de loi numéro 10/2019
portant loi de finances rectificative pour l’année 2019.

Cette loi de finances rectificative fait état d’une baisse des
ressources qui passent de 4071, 77 milliards de francs CFA à 3988,63
milliards, soit une baisse de 83,14 milliards en valeur absolue et 2 %
en valeur relative.

Dans la même catégorie