APS COUPE DU MONDE EN CHINE : LE SÉNÉGAL QUALIFIÉ APS A SAKKAL, LE VÉCU D’UN ÉDILE DE 81 ANS POUR LA RÉÉLECTION DU PRÉSIDENT SORTANT ACAP Le CNLS entame les préparatifs de la journée du partenariat national « zéro discrimination liée au VIH en RCA » APS L’IMAM DES HLM SHELTER AUX JEUNES : « CHÉRISSEZ VOTRE PAYS PLUS QUE TOUT » MAP Le Niger se félicite de la contribution du Maroc à l’organisation du Sommet de l’UA à Niamey GNA GSA, CID closes down illegal gas cylinder plant GNA Agronomist advocates irrigation farming to supplement rain-fed agriculture GNA Banker, businessman granted GHC650,000 bail for stealing and abetment APS SEYDOU DIOUF : ‘’LA MARCHE D’UN PAYS NÉCESSITE UNE PERMANENCE DANS L’ACTION’’ MAP La MAP et la FAAPA font don d’équipements techniques à l’Agence congolaise d’information

Des enseignants plaident pour le reversement des ponctions sur leurs salaires


  30 Avril      23        Education (5955), Santé (6429), Société (46945),

   

Abidjan, 30 avril 2015 (AIP) – Des enseignants regroupés au sein du Mouvement des syndicats de l’enseignement général, technique et assimilés de Côte d’Ivoire ont, par le truchement de leur porte parole, Abonga Jean Yves Koutouan, plaidé pour le reversement des salaires de certains de leurs camarades qui ont subi une ponction.

Au terme, jeudi, à Abidjan, d’un échange avec le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, assurant l’intérim du Premier ministre, Abonga Jean Yves Koutouan a plaidé pour que « ces ponctions soient revues ».

« Nous plaidons pour que les mesures telles que les ponctions qui ont été constatées soient revues, le 1er mai étant une fête, il faut permettre à tous les enseignants notamment ceux qui ont connu des ponctions de fêter avec leurs familles. On demande au Président de tout faire pour que cela soit reversé », a plaidé M. Abonga, par ailleurs secrétaire général du Syndicat national des formateurs de l’enseignent technique et de la formation professionnelle de Côte d’Ivoire (SYNAFETP-CI).

Selon le porte-parole des hôtes du ministre de l’Intérieur, son mouvement est engagé pour une stabilité retrouvée à l’école, espérant une intervention du Chef de l’État pour solutionner les différends actuels.

« Je voudrais par ailleurs profiter de cette belle occasion pour lancer un appel au président de la République (…) et souhaiter que le M. le Président de la République trouve une solution aux préoccupations des enseignants de Côte d’Ivoire afin que la paix puisse revenir à l’école. Nous sommes engagés à faire en sorte que l’école se porte bien et je pense qu’à travers le discours du président de la République demain, on pourra ensemble apprécier », a-t-il indiqué.

Le mouvement des syndicats de l’enseignement général, technique et assimilés de Côte d’Ivoire observent un arrêt de travail pour revendiquer l’apurement des cinquante mois d’arriérés liés au reclassement exceptionnel et à la bonification indiciaire, la revalorisation des accessoires de salaires, notamment les indemnités forfaitaires liées au logement, les allocations familiales et primes de transport aux enseignants et assimilés (…), le déblocage des avancements avec rappel depuis janvier.

gak/akn/tm

Dans la même catégorie