ATOP KLOTO / CAMPAGNE DE REBOISEMENT: LES PAYSANS DE KALAKALA DONNENT LE COUP D’ENVOI AVEC 7000 PLANTS AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Des conducteurs de tricycles exhortés à plus de responsabilité et de sécurité à Anyama AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un présumé voleur de téléphone portable appréhendé à Adzopé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Le député offre un concert aux populations de N’Douci AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le cyber Africa forum, en juin à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les examens blancs régionaux ont repris à Sinfra AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mairie de Mankono en deuil MAP Message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR à SM le Roi à l’occasion du 65è anniversaire des Forces Armées Royales GNA Collective effort needed to solve sanitation issues-Assembly Member GNA National Security Ministry investigates alleged manhandling of CitiFM journalists

DES FEMMES DE L’OPPOSITION DÉNONCENT L’ARRESTATION DE MILITANTES DE PASTEF


  28 Février      15        Politique (16703),

   

Dakar, 28 fév (APS) – Des femmes leaders politiques et membres de l’opposition sénégalaise, dénonçant « vigoureusement » dans un communiqué conjoint l’arrestation de militantes du parti « Pastef-Les Patriotes », appellent « à la sérénité pour la stabilité et la tranquillité » du Sénégal.

« Nous, membres de la plateforme des femmes leaders politiques et membres de l’opposition sénégalaise, dénonçons vigoureusement l’arrestation arbitraire de nos sœurs affiliées à la cause du parti politique PASTEF-Les Patriotes », écrivent-elles dans ce communiqué dont copie a été transmise à l’APS.

Elles disent exprimer leur « soutien indéfectible » à ces militantes de Pastef et dénoncent « fermement toute entrave à la liberté d’expression et aux droits individuels et collectifs conférés par la Constitution de notre pays ».

Ces femmes leaders demandent, à ce titre, au ministre de l’Intérieur Antoine Diome de « procéder à la libération immédiate et sans condition » de Maimouna Dièye, présidente des femmes de Pastef ainsi que ses camarades.

Ces militantes du parti de l’opposant et député Ousmane Sonko avaient organisé un rassemblement pour protester contre la levée de l’immunité parlementaire de leur leader.

Ce dernier est visé par des accusations de « viols répétés » et de « menaces de mort » portées sur lui par une employée d’un salon de massage et de beauté.

Les signataires de ce communiqué conjoint, dont plusieurs députées et responsables de mouvements citoyens invitent « à la sérénité pour la stabilité et la tranquillité de notre pays ».

Dans la même catégorie