ANP Tahoua : Cérémonie de réception d’un centre de prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre ANP Tillabéri : Inauguration du laboratoire d’agro-écologie de l’Université Boubakar Bâ couplée à une journée porte ouverte ANP La journée mondiale contre le travail des enfants célébrée à Dosso ANP Niger : La Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) tient sa première Assemblée Générale à Niamey GNA Assemblyman donates 30 coconuts seedlings GNA Komenda College of Education launches ‘One Student, One Tree’ Project. ACI l’Arpce appelée à plus de rigueur pour la sécurité des consommateurs ACI Point sur les chiffres fiscaux du budget indicatif de la loi rectificative APS ABDOULAYE FAYE ÉTAIT PÉTRI DE COURAGE ET D’INTÉGRITÉ (MACKY SALL) APS CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET 52 NOUVEAUX CAS ANNONCÉS

DES FEMMES ET FILLES A L’ECOLE DU LEADERSHIP POLITIQUE A KARA


  30 Juillet      76        LeaderShip Feminin (320),

   

Kara, 29 juil. (ATOP) – Le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D) a formé, du 23 au 25 juillet à Kara, les femmes et jeunes filles venues des régions de la Kara et des Savanes, sur le leadership politique pour leur participation à la décentralisation et au développement local.
La formation, financée par la Fondation Hanns Seidel, a permis de mettre à la disposition des femmes et jeunes filles des connaissances et outils leur permettant de bien participer à la gestion de la chose publique et politique. Il était aussi question de susciter plus d’engagement politique chez les femmes afin d’assurer leur pleine participation à la décentralisation et au développement local et une prise de conscience collective sur les enjeux de la participation des femmes à travers des stratégies variées de communication.
Les participantes ont été outillées sur comment élaborer un Plan de développement communal (PDC), le contenu du PDC, le processus participatif pour l’élaboration du PDC, l’identification des besoins de la communauté et la planification relative au genre. Elles ont aussi appris l’élaboration du budget participatif sensible au genre, la collecte d’informations sur le terrain, le rapportage et la restitution de l’enquête pour l’élaboration du PDC.
Le représentant du préfet de la Kozah, M. Aloula Koboyo a déclaré que la décentralisation constitue un axe important de la gouvernance locale et l’une des préoccupations majeures de président de la République et du gouvernement pour relever les défis du développement local et de la réduction de la pauvreté au Togo. Il a saisi l’occasion pour présenter ses gratitudes au chef de l’Etat pour les efforts qu’il déploie pour la participation citoyenne des populations aux affaires de leur cité, gage de la démocratie à la base. M. Aloula a enfin recommandé aux participantes de mettre en application des connaissances acquises pour la bonne participation de la gente féminine à la vie politique du pays.
Pour la représentante du GF2D, Mme d’Almeida Pierrette la participation de la femme à la vie politique de la nation reste faible malgré que le Togo soit proclamé « Etat démocratique » par l’article 1 de la constitution togolaise. Tout en indiquant que les femmes ne représentent que 17% des députés, une seule femme sur 09 magistrats à la cour constitutionnelle et aucune femme préfet, elle a réitéré sa gratitude à la Fondation Hanns Seidel et aux autres partenaires qui partagent la vision du GF2D de voir émerger les femmes dans les instances de décision à tous les niveaux.

Dans la même catégorie