AIP Des élèves formés sur la problématique du changement climatique à San Pedro AIP Le ministère de la Santé échange avec une ONG nigériane pour l’éradication totale de la poliomyélite AIP Les populations de Sikensi invitées à s’approprier les droits de l’homme AIP Une journée sportive et sociale prévue samedi à Cocody APS LIGUE 1 : US GORÉE-CASA, PARMI LES AFFICHES-PHARES DE LA 23E JOURNÉE APS NATATION : LES CHAMPIONNATS DE LA ZONE 2 AFRICAINE, À PARTIR DU 27 MAI, À DAKAR APS NAPLES NE VEUT PAS LÂCHER KALIDOU KOULIBALY APS LA 4E ÉDITION DE L’AFRICAN ART BOOK FAIR COÏNCIDE AVEC LE DAK’ART Inforpress Presidente da Assembleia Municipal diz que Praia carece de melhor saneamento, saúde e segurança Inforpress ENTREVISTA: Hilar promete novo álbum brevemente tendo amor como pano de fundo

Sénégal : Des femmes investies pour les élections locales formées à la gouvernance territoriale


  23 Janvier      23        LeaderShip Feminin (381), Politique (20596),

   

Dakar, 22 jan (APS) – Le Conseil sénégalais des femmes (COSEF) a formé à la gouvernance territoriale au moins 80 femmes investies sur les listes de candidature aux élections départementales et municipales de dimanche au Sénégal, a déclaré, samedi, à Dakar, sa présidente, Rokhaya Gassama.

‘’Nous avons, dans le cadre d’un projet dénommé ‘COSEF – Elections locales 2022’, formé au moins 80 femmes investies’’ pour ce scrutin, a-t-elle dit dans une interview avec l’APS.

Pour les besoins de cette formation, un guide intitulé ‘’Femmes candidates et futures élues porteuses d’une gouvernance territoriale durable et inclusive’’ a été élaboré et mis à la disposition des femmes bénéficiaires de l’aide du COSEF, selon Mme Gassama.

‘’Nous n’avons pas pu assister tout le monde, mais nous avons réussi, avec l’aide d’autres organisations, à assister ces femmes candidates’’ aux élections départementales et municipales, a-t-elle souligné.

Le COSEF a jugé nécessaire de les assister dans la mesure où la parité entre hommes et femmes n’est pas souvent de mise après l’élection des conseillers départementaux et municipaux, même si cette forme d’égalité est l’une des conditions de recevabilité des listes de candidature.

L’Association des juristes sénégalaises (AJS) a, elle aussi, déroulé un projet dénommé ‘’Féminisation de la politique’’, dans le but de promouvoir la participation politique des femmes et des jeunes en vue de leur meilleure représentation dans les instances de décision.

Selon Marina Kabou, la coordonnatrice de ce projet mis en œuvre à partir de mars 2021, le but visé est également de ‘’promouvoir l’intégration du genre dans les politiques publiques, pour une meilleure prise en charge des besoins des femmes et des jeunes’’.

Le projet a été mis en œuvre dans les communes de Cambérène, Ngor, Mermoz Sacré-Cœur, Grand-Yoff, Parcelles Assainies, Dieuppeul Derklé, à la ville de Dakar aussi, avec la collaboration du Réseau Siggil Jiggen, du Forum social sénégalais, du collectif contre les violences faites aux femmes et aux enfants #Dafadoy, de la mairie de Barcelone, etc.

‘’Des sessions de renforcement de capacités ont été organisées, sur le leadership, le développement personnel, la parité, le genre et la communication digitale’’, a indiqué Marina Kabou.

Avec le soutien du Fonds canadien d’initiatives locales, l’AJS a dispensé des formations aux femmes leaders de Diourbel (centre), tenu des causeries et animé des émissions radio, pour promouvoir la participation politique des femmes et des jeunes, selon la juriste Awa Tounkara, une de ses membres.

Quelque 6.613.962 Sénégalais se rendront aux urnes, dimanche, pour élire les conseillers de 552 communes et de cinq villes, selon la direction générale des élections (DGE).

La DGE indique que 166 listes sont entrées en compétition pour 43 conseils départementaux, 44 listes pour les villes et 2.939 listes pour les communes. Le collège électoral votera dans 15.066 bureaux de vote répartis entre 6.639 centres de vote, ajoute-t-elle.

Dans la même catégorie