MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Des journalistes africains renforcent leurs capacités en matière d’impact des produits chimiques sur l’environnement (Lever de rideau)


  7 Décembre      8        Environnement/Eaux/Forêts (5013),

   

Dakar, 07 déc 2022 (AIP)- Un atelier sous-régional de sensibilisation et de renforcement de capacités des journalistes et des points focaux nationaux en matière de politique environnementale et d’intégration de programmes de développement durable ouvre ses portes mercredi 07 décembre 2022 à Dakar (Sénégal).

Au cours de cet atelier, les participants seront instruits sur divers sujets, à savoir, mieux connaitre la politique environnementale et d’intégration des Accords Multilatéraux sur l’Environnement (AME) dans les plans et agendas de développement durable, et de renforcer leurs  compétences en matière de notification pour promouvoir la mise en œuvre des Conventions de Bamako, Minamata, Bâle, Rotterdam et Stockholm.

Ces conventions sont des instruments mondiaux de gestion des produits chimiques et des déchets. Elles prévoient des mesures concrètes qui visent à protéger et réduire les impacts de ces produits sur la santé et l’environnement du continent africain.

Les pays invités à cet atelier de deux jours viennent du Sénégal, de la Mauritanie, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. L’appui technique et financier est du ressort du Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) et de la Division juridique et les Secrétariats des Conventions de Minamata et Bâle, Rotterdam et Stockholm.

Dans la même catégorie