ANP Tahoua : Cérémonie de réception d’un centre de prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre ANP Tillabéri : Inauguration du laboratoire d’agro-écologie de l’Université Boubakar Bâ couplée à une journée porte ouverte ANP La journée mondiale contre le travail des enfants célébrée à Dosso ANP Niger : La Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) tient sa première Assemblée Générale à Niamey GNA Assemblyman donates 30 coconuts seedlings GNA Komenda College of Education launches ‘One Student, One Tree’ Project. ACI l’Arpce appelée à plus de rigueur pour la sécurité des consommateurs ACI Point sur les chiffres fiscaux du budget indicatif de la loi rectificative APS ABDOULAYE FAYE ÉTAIT PÉTRI DE COURAGE ET D’INTÉGRITÉ (MACKY SALL) APS CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET 52 NOUVEAUX CAS ANNONCÉS

Des ODDF en atelier d’auto évaluation à Bohicon


  13 Août      18        LeaderShip Feminin (320),

   

Porto-Novo, 13 Août (ABP) – Dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives des Organisations de défense des droits des femmes (ODDF) financées par le fonds réactif du projet « Voix et Leadership des Femmes », un atelier d’auto-évaluation de trois jours initié par Oxfam/Bénin, s’est ouvert ce mardi à Bohicon et vise à corriger les imperfections pour repartir sur de nouvelles bases.

L’atelier va examiner le processus de mise en œuvre et les résultats obtenus de chaque initiative, comparer le point d’exécution des initiatives à la planification initiale des activités, faire des suggestions d’amélioration des prochaines initiatives des ODDF et du futur processus du financement du fonds réactif, précisent les organisateurs.

« Nous avons réussi à défendre les droits des femmes, surtout les violences basées sur le genre, malgré la crise liée à la pandémie du Coronavirus en finançant quatorze organisations de la défense des droits de femmes sur l’échiquier national, qui ont travaillé d’arrache-pied pour permettre aux femmes de jouir de leurs droits » s’est défendue Anne-Colette Aguêmon coordonnatrice du projet « Voix et Leadership des Femmes ».

Elle a rappelé que la restitution imposée par le gouvernement en cette période de la covid-19 a un impact négatif sur la situation socioéconomique, culturelle, politique des femmes et a accentué voire aggravé, les violences faites aux femmes.

Lucresse Avahouin et Solange Assiba Zotto, respectivement présidente de l’association MIWA et l’Ong Association pour la Promotion de l’action sociale et des initiatives communautaires (APASIC), ont témoigné que pendant cette période de la Covid-19, plusieurs actions ont été menées à l’endroit des hommes et femmes afin de lutter valablement contre les violences faites aux femmes.

Les bonnes pratiques et leçons apprises répertoriées à l’issue des échanges serviront à l’amélioration des initiatives à venir des Organisations de défense des droits des femmes, ont planifié les initiateurs de l’atelier.

Dans la même catégorie