AIP  AIP/ Le PM s’enquiert de l’état de la musique ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Amadou Coulibaly lance le concours d’entrée à l’ISTC 2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des jeunes influenceurs formés sur l’exploitation des médias sociaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le GIE-APAZ veut intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de l’anacarde dans le Gontougo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’édition 2021 du prix national des droits de l’Homme lancé sous le sceau de la Cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Des élus examinent les Directives africaines sur l’assainissement (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CNS équipe le comité civilo-militaire de Tengrela GNA 2021 Asogli Tennis Tournament dedicated to cardio centre project of Ho Teaching Hospital  GNA Ghana ranks medium-low in involvement of women in water resources management GNA Youth in export trainees receive inputs from GEPA, Partners

Des officiers de police judiciaire renforcent leurs capacités sur le code de procédure pénale


  11 Juin      6        Politique (18636),

   

Dimbokro, 11 juin 2021 (AIP)- Au total 30 d’officiers de police judiciaire ont renforcé leurs capacités sur le code de procédure pénale, lors d’un atelier initié, jeudi 10 juin 2021, par la plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie (PSCPD) de Bouaké, dans le cadre de l’appui à l’amélioration de l’accès à la justice des populations des régions du Moronou, de l’Iffou, du N’zi et du Bélier.

Le substitut du procureur du tribunal de Dimbokro, Koné Donald, animateur, a instruit les participants issus notamment de la police et de la gendarmerie de Dimbokro, M’batto et Bocanda sur le code de procédure pénale, la conduite à tenir vis-à-vis des justiciables et dans l’exercice de leurs fonctions.

Dans l’exercice de la mission d’enquête, l’officier de police judiciaire peut recourir à certains moyens de coercition, à savoir la garde à vue, la perquisition et la saisie, mais il doit exercer ces prérogatives dans un cadre juridique particulièrement précis et sous le contrôle de l’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle, a rappelé le substitut, soulignant la nécessité de la prévention des violations des droits de l’homme surtout ceux des mineurs.

La directrice du Service de la protection judiciaire de l’enfant et de la jeunesse (SPJEJ) de Dimbokro, Akoi Assoh Stéphanie, a également informé et sensibilisé les séminaristes sur les rôles, attributions et fonctions du SPJEJ.

« Il vise à offrir à tous les enfants en contact avec la justice des prestations plus conformes aux principes de Beijing », a-t-elle fait savoir, ajoutant que l’intérêt supérieur de l’enfant doit être « une considération primordiale » dans toutes les décisions qui le concernent.

L’atelier, placé sous la présidence du procureur, Coulibaly Bamadou, a pris fin par des échanges.

Dans la même catégorie