ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Des OSC féminines d’Abidjan se forment à la gestion des finances publiques


  20 Avril      33        LeaderShip Feminin (326),

   

Abidjan, 20 avr 2021 (AIP)- Trente membres des Organisations de la société civile (OSC) féminines des communes de Cocody et d’Abobo participent depuis mardi 20 avril 2021, à Abidjan, à un atelier de formation de trois jours sur la gestion des finances publiques (GFP) à l’initiative du Réseau ivoirien pour la défense des droits de l’enfant et de la femme (RIDDEF).

Cet atelier vise à présenter les notions de genre et d’égalité de genres, rechercher des idées pour une meilleure gouvernance locale, en lien avec les besoins spécifiques des femmes, présenter les mécanismes économiques et budgétaires de la GFP, les institutions et acteurs de la GFP, les points d’ancrage de la participation citoyenne à la GFP, et enfin les mécanismes d’accès à l’information, et à l’information budgétaire de façon spécifique.

« Il y a un constat qui a été fait. Les femmes ne sont pas beaucoup présentes dans le processus d’élaboration et de gestion des finances publiques. Alors que nous parlons de plus en plus de budget du genre, de budget participatif. Il est important que ces femmes soient informées et formées afin qu’elles puissent prendre leur place dans le processus de gestion des finances publiques », a souligné la présidente du RIDDEF », Chantal Ayémou.

L’ONG procède en ce moment à une série de renforcements des capacités des OSC féminines en matière de finances publiques, de genre et de plaidoyers dans les différentes régions ciblées par le projet.

Ces femmes seront ensuite coachées pendant 18 mois en fonction des insuffisances et des besoins en lien avec les finances publiques. Puis elles organiseront par elles-mêmes des sessions publiques auxquelles participeront les responsables des collectivités décentralisées et les responsables impliquées dans les finances publiques. Elles pourront ainsi faire leurs plaidoyers pour que les besoins identifiés soient pris en compte dans l’élaboration des projets à inclure dans le budget.

Le représentant résident de la Fondation Friedrich Ebert, Thilo Schöne et la représentante de l’UE, Anne Joseph, ont relevé l’importance de la société civile en tant que  maillon essentiel de la démocratie  du fait de son rôle d’actrice clé du contrôle citoyen. Pour eux, la formation des femmes aux rouages des finances publiques vient à point nommé vu qu’elles auront une ouverture d’esprit  sur la nécessité de leur participation à la gestion des finances publiques.

Cette activité du RIDDEF s’inscrit dans la mise en œuvre du projet « Finances publiques, je participe », cofinancé par l’UE et la Fondation Friedrich Ebert, sur une période de trois ans dans les villes d’Abidjan, Bondoukou, Korhogo et Daloa.

Dans la même catégorie