AGP Gabon : Le chef du village Nkarezoghe agressé par un éléphant MAP Le FMI s’attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc GNA President inspects 2,400MT capacity Oil Palm Mill under 1D1F GNA Government must up education on cashless payment systems AGP Guinée/Sport : Joseph Loua, premier athlète guinéen titré dans une compétition internationale plaide pour l’instauration de l’athlétisme dans le parcours scolaire AGP Guinée/média : Hommages à l’ancien DG de l’AGP Ben Daouda Sylla décédé l’an dernier APS PLUS DE 200 ENFANTS PERDUS DE VUE DE LEURS PROCHES RECENSÉS LORS DU GAMOU APS APRÈS AVOIR DIRIGÉ LES LIONNES, FRÉDÉRIC BOUGEANT NOMMÉ ENTRAÎNEUR DES LIONS APS LA MARINE SÉNÉGALAISE INTERCEPTE ‘’UN NAVIRE IMPLIQUÉ DANS UN TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE’’ AIP Les inondations font des ravages parmi les communautés vulnérables du Soudan du Sud (HCR)

Des questions de l’emploi au cœur de la politique nationale congolaise, selon Claudine Ndusi M’Kembe


  10 Septembre      26        Emploi (304), Société (36352),

   

Kinshasa La ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale (ETPS), Claudine Ndusi M’Kembe, a déclaré jeudi que le gouvernement Sama Lukonde place les questions de l’emploi au cœur de la politique nationale, pour l’amélioration des conditions de vie de la population.

Elle l’a souligné dans son allocution, lors de la réunion par vidéoconférence de « One+One » axée sur la participation de la femme dans le marché du travail, en soutenant que le gouvernement congolais reste attentif aux femmes, dans le cadre des interventions de son ministère, particulièrement pendant cette période de la pandémie à COVID-19 au cours de laquelle les femmes se retrouvent majoritairement dans les secteurs les plus touchés.

Il s’agit, selon elle, de l’économie informelle où elle représente 54,2% de l’ensemble de l’Emploi saisonnier, précaire et moins payé.

Claudine Ndusi a, en outre, relevé qu’une étude réalisée dans la ville de Kinshasa avec l’appui de BIT, en novembre 2020, a indiqué que la crise sanitaire a eu plus d’impact sur le travail des femmes que celui des hommes, en raison des inégalités structurelles qui règnent à l’intérieur des filières d’activités qui ont subi l’impact de cette crise, et qui sont à dominance féminine. « S’il est vrai que les conséquences de la COVID 19 sont particulièrement dangereuses du point de vue socio-économique et accentuent la vulnérabilité et la pauvreté de la femme travailleuse en RD, le gouvernement Sama reconnaît la nécessité d’améliorer l’accès à la santé et à la protection contre le chômage et l’assistance pour les vulnérables », a-t-elle renchéri.

La mise en place du socle social devient une urgence parmi les populations ciblées, à savoir les travailleuses domestiques, les femmes maraîchères et celles exerçant le petit commerce, a proposé la ministre de l’ETPS.

Les ambassadeurs de l’UE, de l’Allemagne, Pays-Bas, de la France, de la Norvège en RDC et les représentants du HCR, UNESCO, PNUD, UNFPA, ONUSIDA, MONUSCO ont participé à cette réunion. « One+One » est un cadre de dialogue et d’échanges regroupant les chefs d’Agences des Nations Unies, les partenaires et les bailleurs de fonds, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie