Côte d’Ivoire : Lutte contre la corruption de la CEDEAO : Un projet de loi adopté Côte d’Ivoire : Au total 42 millions FCFA du gouvernement à 210 femmes du Denguélé pour leur autonomisation AIP : La Côte d’Ivoire va être à l’origine d’une initiative mondiale à la COP 15 (Ministre) Côte d’Ivoire-AIP : Koffi N’guessan vise un enseignement technique et professionnel développé et dynamique RDC : Remise à Lubumbashi des brevets de formation en système LMD à l’université de spécialisation en sciences criminologues RDC – Kasaï Central : l’écrivain Mushikile Beya s’en tient à l’actualité sociale dans ses œuvres Equateur : Congrès national congolais s’apprête d’accueillir le chef de l’Etat à la prochaine conférence des gouverneurs prévue à Mbandaka RDC / Sud-Kivu : lancement officiel du projet d’électrification des 24 villages du territoire de Fizi Equateur : conférence débat en faveur des femmes leaders RDC : La femme doit prendre conscience qu’elle peut faire le jeu politique en 2023, soutient la LINELIT

Des réfugiés plaident pour la mise en place d’une véritable politique de facilitation d’accès à l’emploi


  19 Juin      17        Politique (20044),

   

Abidjan, 19 juin 2021 (AIP)- Des réfugiés vivant en Côte d’Ivoire ont appelé le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) à mettre en place une véritable politique de facilitation de l’accès à l’emploi, lors de la Journée mondiale du réfugié commémorée vendredi 18 juin 2021 à Abidjan.
« Nous voudrions porter à votre gouverne les propositions concrètes. Pour le HCR et les partenaires humanitaires, nous demandons d’analyser les curriculums vitae (CV) des réfugiés aptes professionnellement et de mettre en place une véritable politique de facilitation de l’accès à l’emploi des réfugiés dans les structures disponibles », a indiqué M. Tony M’Bahiabo, porte-parole des réfugiés au siège de l’organisation aux II-Plateaux.
Il a aussi ajouté que les réfugiés ne devraient être vus comme des cas sociaux ou une source de problèmes dans le pays d’accueil, mais plutôt comme des acteurs économiques, capables de contribuer à la création des richesses dans le pays d’accueil.
Il a également demandé au HCR de prévoir une enveloppe consistante pour les micro-projets, afin de permettre l’autonomisation de réfugiés, de réduire les tracasseries que certains d’entre eux rencontrent pour obtenir des médicaments, de veiller à l’amélioration des conditions d’études de leurs enfants, de leur permettre d’avoir des formations de renforcement de capacités certifiées et d’apprendre les langues internationales.
Cette 21ème journée mondiale du réfugié s’est articulée autour du thème « Ensemble on se soigne, on apprend et on rayonne » et avait pour but d’appeler à une plus grande inclusion des réfugiés dans la santé, l’éducation et le sport.
Pour le représentant du ministre d’Etat, ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Daouda Diabaté, les gouvernements devront tout mettre en œuvre en vue de l’inclusion sociale des personnes vulnérables en leur assurant la garantie d’accès aux soins de santé, à l’éducation et à toutes les activités contribuant à leur épanouissement personnel ou familial.
La représentante du HCR en Côte d’Ivoire, Angèle Djohossou, a expliqué que la journée mondiale du réfugié est une occasion de rendre hommage à la résilience et au courage des réfugiés, ainsi qu’à la générosité des populations hôtes et des autorités des pays d’accueil au nombre desquels la Côte d’Ivoire.
Célébrée le 20 juin, la Journée mondiale du réfugié (JMR) met à l’honneur la force et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper à un conflit ou à la persécution.

Dans la même catégorie


Article

  24 Janvier     6

Article

  24 Janvier     5

Article

  24 Janvier     5

Article

  24 Janvier     5