ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Diffa : Atelier de vulgarisation de la loi portant répression de la cybercriminalité au Niger couplée à celle de la carte de presse du CSC


  1 Mars      30        média (438),

 

Diffa, 01 Mars (ANP) – Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) en collaboration avec la coopération suisse a organisé, ce mercredi 1er mars 2023 dans la salle de réunion de la maison des jeunes et de la culture, un atelier de vulgarisation de la loi N02019-33 portant répression de la cybercriminalité au Niger couplée à celle de la carte de presse conduite par le Président Mr. Sani Kabir en présence du gouverneur de la région diffa.

Cet atelier a été organisé à l’intention des journalistes, représentants des organisations de la société civile, des ONG, de l’administration publique, des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), activistes des réseaux sociaux et bloggeurs.

Il a pour objectif de faire connaitre la loi portant répression de la cybercriminalité et ses textes modificatifs subséquents ; rationaliser l’utilisation des réseaux sociaux et des blogs ; réduire les plaintes contre les activistes des réseaux sociaux et des bloggeurs ; connaitre l’utilité et les avantages de la carte de presse ; faciliter l’accès à l’information aux journalistes ; inciter les journalistes à se procurer la carte de presse.

Le président du CSC Mr. Sani Kabir indique que « Internet est aujourd’hui un moyen incontournable pour le développement de nos nations et, est aussi une source immense d’informations. Mais la réglementation du secteur reste embryonnaire partout dans le monde en raison du caractère transnational de ce support ».

« Le Niger, il faut le dire, a accusé un retard dans le domaine de la réglementation de la presse en ligne et ce, en dépit du contexte de mondialisation marqué par la numérisation et la digitalisation de l’information grâce aux technologies de l’Information et de la Communication » a fait savoir le président et souligne que « pour pallier ces insuffisances, le CSC œuvre pour une consolidation du droit à l’information et la promotion de la qualité et la professionnalisation des acteurs de la presse en ligne pour en faire un véritable outil de développement, de paix, de stabilité sociale et de cohésion nationale »

Mr. Sani Kabir explique que « Malgré l’adoption par le Parlement en juin 2019 de la loi nº2019-33 portant répression de la cybercriminalité au Niger, celle-ci reste tout de même méconnue du grand public, aussi, au Niger et partout ailleurs au monde, la régulation des réseaux sociaux demeure un défi énorme face auquel les Etats poursuivent les réflexions en vue de l’encadrement de la liberté d’expression sur ce support » et en ajoutant que « la 2ème préoccupation qu’est ‘’l’importance de la carte de presse du journaliste professionnel qui est le moyen le plus adapté pour faciliter aux journalistes l’accès à l’information »

« Elle est en effet peu connue ou peu utilisée par les professionnels des médias, son importance est aussi mal connue par les administrations et les FDS » a conclu le président du CSC

Pour le gouverneur de la région de Diffa M. Smaine Younouss qui d’abord salué l’initiative et l’effort fournis par le CSC invite les participants à suivre avec « ’la plus grande attention les présentations afin qu’elles leur servent dans le traitement des informations, de publications, la promotion des valeurs de paix, de solidarité de tolérance et de quiétude sociale au Niger, conformément à la volonté fortement exprimée par le Président de la République et son gouvernement »

Dans la même catégorie