APS SENEGAL-USA-DIPLOMACIE / Bassirou Diomaye Faye et Kurt Campbell ont discuté du renforcement de la coopération bilatérale MAP Afrique du Sud : neuf personnes sur dix n’ont pas accès à un traitement de santé mentale (organisme) ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo MAP Afrique du Sud : neuf personnes sur dix n’ont pas accès à un traitement de santé mentale (organisme) MAP Maroc: L’économie a fait preuve de résilience (Banque mondiale) ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga MAP Sénégal: L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (responsable OMS) ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo

Dosso accueille la célébration de la journée internationale de lutte contre le trafic et l’abus de drogue


  26 Juin      5        Société (45925),

 

Dosso, 26 Juin (ANP) – La Région de Dosso a accueilli, ce 26 juin 2024, la célébration de la journée internationale de lutte contre le trafic et l’abus de drogue, marquée par l’incinération d’une importante quantité de drogue.

Ce sont notamment quelque 1,073 kg d’herbe de cannabis, 114.075 comprimés de tramadol, 210,790comprimés de diazépam, 30.757 autres comprimé, 365 boîtes de codéine, le tout d’une valeur de 276.042.700 francs CFA, saisis et déférés au tribunal de grande instance de Dosso, qui ont été ainsi incinérés.

A cela, il faut ajouter une importante quantité de produits pharmaceutiques.

La cérémonie a été présidée par le représentant du Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, président par intérim de la Commission nationale de coordination de la lutte contre la drogue, M. Abdoulaye Salatikoye Souleymane, en présence du représentant du Ministre de l’Intérieur, du Secrétaire Général du Gouvernorat de Dosso, du Directeur national de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants, des autorités administratives et coutumières de Dosso, des cadres du Ministère de la Justice, des responsables des forces de défense et de sécurité et de nombreux autres invités.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette circonstance, M. Abdoulaye Salatikoye Souleymane a indiqué que la lutte contre le trafic illicite des stupéfiants et des drogues constitue un défi majeur tant pour la communauté internationale, pour la région du Sahel que pour le Niger.

Ce phénomène, a-t-il dit, risque de compromettre des valeurs essentielles tels que l’état de droit, le respect des droits de l’homme, la protection des couches vulnérables que sont les femmes et les enfants. « Il peut avoir également un effet dévastateur sur le développement et sur la paix durable. Il est une menace constante pour la sécurité humaine », a-t-il ajouté.

Tout au long de son intervention, le représentant du Ministre de la Justice s’est aussi longuement appesanti sur le rôle de la commission nationale de coordination de la lutte contre la drogue, cette instance ad’ hoc instituée par le décret N°92-277/PM/MJ du 17 août 1992.

« Le trafic et la consommation de la drogue, a ensuite averti M. Abdoulaye Salatikoye Souleymane, pend de l’ampleur », précisant que selon les statistiques, « les saisies de drogue sont en hausse en 2023 comparativement à 2022. A titre d’exemple, 10,76 tonnes d’herbe de cannabis ont été saisies en 2023 contre 4,27 tonnes en 2022, soit une hausse de 151,61%. Pour la résine de cannabis, c‘est 77, 528 kg qui ont été saisis en 2023 contre 10,467 kg en 2022, soit une hausse de 610,10% ».

Parmi les personnes interpelées en 2023, la tranche d’âge varie de 18 à 29 ans, soit plus de 60%.

D’autre part, a fait savoir le représentant du Ministère de la Justice, la surveillance épidémiologique de l’usage de la drogue fait ressortir que le nombre de malades recensés a varié de 2061 cas en 2020 pour baisser à 1.536 cas en 2021 et remonter à 2.420 cas en 2022 et l’âge moyen des malades de drogue est tombé à 25 ans.

« Ces chiffres sont à tout point de vue illustratifs de l’urgence de trouver une solution concertée à cette problématique. D’où la nécessité de recourir à une stratégie réfléchie de prévention », a préconisé M. Abdoulaye Salatikoye Souleymane, avant de rendre un hommage appuyé aux autorités de la transition pour les efforts consentis dans la lutte contre la drogue.

Pour sa part, le procureur général près le tribunal de grande instance de Dosso, M. Moussa Tinaou s’est réjoui du choix porté sur la région pour la commémoration de la présente journée. Il devait par la suite rappeler que depuis 1999, le Niger, à l’instar des autres pays de la sous-région, s’est engagé à lutter contre le trafic illicite de stupéfiants sous toutes ses formes à travers l’ordonnance N°99-12 du 23 septembre 1999 relative à la lutte contre la drogue.

A ce jour, a-t-il dit, « il a été saisi dans la région de Dosso 2,528 kg d’herbe de cannabis, 12,5 kg de cocaine, 0,62 kg de crack, 410,577comprimés d’exol, 1.477.023 comprimés de diazépam, 110.321 comprimés de tramadol et 32,04 litres de codéine sirop ».

Les menaces résultant des activités criminelles sont réelles. C’est pourquoi le procureur général a exhorté tous les acteurs concernés et au-delà la population à redoubler d’efforts, unir leur force et leurs ressources pour assécher les sources d’approvisionnement, démanteler les réseaux et offrir un avenir meilleur à ceux qui sont tombés dans la spirale de la drogue.

Auparavant, l’administrateur délégué de la Commune urbaine de Dosso et le Secrétaire Général du Gouvernorat de Dosso ont pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous ceux qui ont effectué le déplacement de Dosso et ont lancé un appel à la population de Dosso pour une prise de conscience collective et un combat sans relâche afin de bouter ce mal dans les foyers.

Après ces différentes interventions, le public a visité le stand du laboratoire d’analyse de la drogue et a ensuite assisté à l’incinération de tous les stupéfiants saisis dans la région de Dosso.

Dans la même catégorie