GNA Covid-19, more people queue to vaccinate in New Juaben North GNA Government cannot renege on its responsibility – Tema East MP GNA Ayorkor Botchwey calls for strengthening of Ghana-São Tomé and Príncipe relation GNA Give financial institutions confidence to lend to private sector– Dalex GNA AfCFTA/China sign MoU on establishing Expert Group on Economic Cooperation APS ATELIER DE RESTITUTION SUR LA RÉFORME DES TEXTES RELATIFS À LA DÉCLARATION DE PATRIMOINE, MARDI APS MOLY KANE REMPORTE LE POULAIN D’OR DE LA 27E ÉDITION DU FESPACO APS MACKY SALL PLAIDE POUR UN FONDS AFRICAIN DE PROMOTION DU CINÉMA APS COVID-19 : UN DÉCÈS ET 2 NOUVEAUX CAS APS CANCER DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 217 FEMMES DÉPISTÉES À TOUBA

Education inclusive au Burkina : 93% d’enfants handicapés souffrent de discrimination à l’école (UNICEF)


  8 Octobre      53        Education (5935),

   

Ouagadougou, 8 oct. 2018 (AIB)- Selon une étude réalisée par l’Organisation des nations unies pour l’enfance (UNICEF), 93% d’enfants handicapés souffrent de discrimination de la part de leurs camarades de classe, rapporte un écrit du Service communication externe et plaidoyer, publié lundi dans le quotidien public Sidwaya.

«L’intégration n’est pas encore totale dans certains contextes, les parents des enfants non handicapés ne donnent pas le bon exemple et contribuent à la stigmatisation par les autres élèves», regrette, Philippe Allard, directeur du programme pour l’Humanité et inclusion(HI) au Burkina, cité dans le journal public.

La même source relève aussi qu’au Burkina Faso, près de 80.000 enfants sont atteints de handicap et seuls 27,4% d’entre eux sont scolarisés.

Parmi ceux-ci, 1447 enfants handicapés fréquentent les écoles des communes de Dori, Bani, Djibo et Tongomayel (région du Sahel), précise la note .

Cette évolution a été possible «grâce à la formation, par Humanité et inclusion de 325 enseignants et directeurs d’écoles primaires sur la prise en charge des enfants handicapés».

«Si des réticences persistent, on contraste que bien souvent, les enseignants formés dépassent leurs préjugés et mettent en avant les techniques nouvelles d’apprentissage dont les enfants non handicapés de la classe bénéficie aussi», signale M. Allard.

Le journal relate aussi que l’objectif fixé par le gouvernement, est de former 600 enseignants par ans à l’accueil de ces enfants car « certains peuvent développer des mécanismes de rejet liés à des pesanteurs socioculturelles ».

Cependant, les besoins de formations des enseignants et de la mise à niveau des établissements nécessitent des fonds, selon le journal, estimés à un peu de 14 milliards de FCFA.

L’éducation inclusive vise à faire entrer un maximum d’enfants à l’école, et que celle-ci s’adapte à leur handicap-pas le contraire.

Pour cela, les activités de sensibilisation et de formation doivent donc se poursuivre, pour une école ouverte à tous les enfants, comme stipule la loi d’orientation de l’éducation signée en 2007, que toute personne vivant au Burkina Faso a droit à une éducation.

als/ak

Dans la même catégorie