GNA Africa needs to develop Mango, Cassava ICT sectors- ITC MAP M. Motsepe annonce le retrait de l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée MAP Burkina: des militaires annoncent à la télévision le limogeage du président Damiba ACP Un avant-projet de loi sur la réparation des victimes des crimes graves déposé au Parlement ACP APK : Coup d’envoi de la session budgétaire de septembre 2022 ACP Les PME congolaises au centre d’une 1ère table ronde entre la FEC et les acteurs publics –privé à Kinshasa ACP Près de 300.000 Euros de l’Union européenne à la lutte contre l’épidémie de choléra en RDC ACP Lancement de la campagne agricole du projet PASA-NK pour la production du riz et du café dans le Nord-Kivu ACP Soirée de réseautage sur l’éco-tourisme dans les zones protégées en marge de la JMT ACP Le ministre de l’industrie invite les opérateurs économiques congolais à approcher le FPI

EL HADJI MAMADOU KAMARA, CHAUFFEUR DANS L’ADMINISTRATION ET ÉCRIVAIN


  27 Juillet      10        Culture (352), Livres (277),

   

Dakar, 26 juil (APS) – El Hadji Mamadou Kamara, chauffeur dans l’administration sénégalaise, est auteur du livre ’’Convergences Idylliques, un destin pour le développement de mon terroir’’ à travers lequel, il raconte l’histoire du jeune Malamine qui, après ses études en agronomie, rentre au bercail, pour s’activer dans l’agriculture.

Kamara est né en 1980 à Marssassoum dans la région de Sédhiou et a grandi à Peyrissac, un quartier de la ville de Ziguinchor. L’auteur présente un parcours atypique.

Chauffeur dans l’administration sénégalaise depuis 2005, l’écrivain a étudié jusqu’en classe de 4ème au CEM Malick Fall de Ziguinchor avant d’arrêter pour devenir apprenti-chauffeur à la gare routière de cette ville.

Son roman ’’Convergences Idylliques, un destin pour le développement de mon terroir’’ (129 pages, 10 chapitres), paru aux Maitres du Jeu Editions en 2019, raconte l’histoire du jeune Malamine qui, après ses études en agronomie, rentre au bercail, pour s’activer dans l’agriculture industrielle.

’’Malamine est un personnage qui décide de rentrer en Casamance pour récupérer les terres de ses parents. Avec l’accompagnement de l’État et des partenaires, il a pu regrouper ses parents du village autour du projet Kamara-Land. Grace à ce projet, il participe au développement économique et social de son terroir’’, a expliqué l’auteur à l’APS.

A travers le personnage de Malamine, El Hadji Mamadou Kamara invite les jeunes établis au Sénégal et dans la diaspora à retourner à la terre pour contribuer au développement de leur pays.

’’Nous ne devons pas attendre tout de l’Etat. Les jeunes doivent croire en eux et investir dans l’agriculture et l’élevage qui sont des leviers incontournables pour notre émergence’’, plaide t-il.

Son roman est aussi un moyen pour appeler l’Etat à aller vers une industrialisation de l’agriculture mais également dans d’autres filières essentielles.

’’L’industrialisation est le socle du développement. En Casamance comme partout au Sénégal, nous avons beaucoup de ressources, mais faute d’industrialisation, elles ne génèrent pas beaucoup de revenus et emploient peu’’, a-t-il souligné.

Selon lui, chaque terroir a sa réalité. ‘’Donc, le gouvernement du Sénégal doit accentuer son soutien aux populations dans le domaine d’agriculture’’, a-t-il indiqué.

’’Les terres sont arables dans le Sud (du Sénégal). On parle de PSE (Plan Sénégal émergent) et autosuffisance en riz. C’est bien possible en Casamance, il suffit juste d’avoir la volonté et d’aller vers une agriculture industrielle’’, soutient-il.

Son ouvrage est aussi ’’’un plaidoyer pour le maintien des filles à l’école’’ à travers le personnage de Fa Bintou qui refuse le mariage forcé pour aller à Dakar. Aux côtés de Malamine qui deviendra son époux dans le récit, elle se bat pour devenir une agronome.

De retour dans son village natal, elle devient actionnaire dans le projet Kamara-Land et, à travers son riche carnet d’adresses, aide son mari à trouver des partenaires pour financer le projet Kamara Land.

’’Fa Bintou est un exemple pour dire qu’on doit laisser les filles à l’école. Elle est allée à Dakar, s’est battue pour trouver de l’argent, payer ses études et réaliser son rêve’’, explique l’écrivain.

L’auteur de ’’Convergence Idyllique, un destin pour le développement mon terroir’’, ouvrage disponible à L’Harmatan Sénégal, est marié et père de trois (03) enfants.

Il dirige l’Association ’’Essor Casamance’’ et rêve d’intégrer le club des grands écrivains, de participer à des forums littéraires et de faire plein de connaissances dans le monde de l’écriture.

El Hadji Mamadou Kamara a fait diverses formations dans le domaine du digital (infographie, web-designe), de la prévention routière, la non-violence, les premiers secours.

Dans la même catégorie