MAP Le Maroc et le Sénégal se félicitent de leurs relations stratégiques singulières et de la profondeur des liens historiques entre leurs peuples MAP Le Sénégal réaffirme son soutien « constant et ferme » à l’intégrité territoriale et à la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire, y compris le Sahara marocain ANP Lutte traditionnelle : Aminou Ibrahim de la Ville de Tahoua remporte la coupe du Gouverneur MAP Le Maroc participe au Caire à la 10ème réunion du Processus consultatif régional sur la migration MAP Mali : plusieurs terroristes tués dans le nord-ouest du pays (armée) MAP Sénégal: Tenue mardi du Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice ANP 49ème édition de la coupe nationale : L’AS FAN surclasse l’AS GNN au quart de finale sur le score de 2 buts à 1 MAP Maroc : la BAD approuve la nouvelle stratégie-pays 2024-2029 MAP La participation électorale, un autre enjeu pour les élections sud-africaines MAP Football/Ligue 1: Teungueth FC sacré champion du Sénégal pour la deuxième fois

Entre souvenirs et patriotisme, le Bénin célèbre les 30 ans de la Conférence des forces vives de la nation


  19 Février      34        revue de presse (625),

 

Porto-Novo, 19 Fév. 2020 (ABP) – La conférence des forces vives de la nation de février 1990, 30 ans après les assises et plusieurs autres sujets liés à la vie des institutions, la politique, l’éducation diversement abordés par les canards, constituent le menu des journaux parvenus ce mercredi à l’ABP.

« 19 février 1990- 19 février 2020, il y a 30 ans la conférence nationale », titre en machette La Nation, qui fait revivre cette période historique aux Béninois.

Le journal, fait un ‘’Zoom’’ sur les 10 jours qui ont métamorphosé la vie sociopolitique en République du Bénin, en faisant un retour sur le mémorable discours du président Mathieu Kérékou, la déclaration des objectifs des assises.

Sur le même sujet, Matin Libre rappelle les souvenirs de la Conférence nationale à travers l’appel lancé par la Conférence épiscopale au peuple béninois. « Laissez-vous réconciliez avec Dieu ». C’est le thème de la conférence de presse du clergé, mardi dernier, appelant le peuple béninois à célébrer dignement avec fierté et action de grâce, ce 30ème anniversaire.

La presse du jour, salue la fibre patriotique qui a prévalu au cours de cet événement historique et sa portée mondiale. A travers le titre « Trente ans de la Conférence des forces vives de la nation : Au-delà d’une assise nationale, l’emblème du patriotisme » le journal affiche les images des personnalités, Mgr Isidore De Souza, le Général Mathieu Kérékou, le Prof. Albert Tévoèdjrè, qui ont marqué ces assises nationales, et qui ne sont plus de ce monde.

Politique à présente, c’est Matin Libre qui informe à travers une interview accordée au journal par l’avocat de Lionel Zinsou, qu’après sa condamnation sans le dossier « dépassement de fonds de campagne », Lionel Zinsou ira jusqu’au bout. L’intégralité de la réaction de Me Robert Dossou, l’avocat du numéro 2 du régime de Boni Yayi, et candidat malheureux à la présidentielle de 2016, condamné à 5 ans d’inéligibilité par la justice béninoise.

« Elections communales et municipales de mai 2020, près de 7 milliards pour couvrir toutes les dépenses », peut-on lire à la Une de La Presse du Jour. Le journal précise que c’est le président de la CENA, Emmanuel Tiando, qui a lu lundi le communiqué final au ministère de l’économie et des finances, au terme de la conférence budgétaire pour étudier, amender et arrêter le budget général des élections communales et municipales prochaines.

« Elections communales et municipales de mai 2020, 5 milliards 200 pour la CENA, 620 millions pour la Cour suprême », détaille La Presse du Jour dans ses colonnes.

Sur un tout autre plan, La Presse du Jour rapporte que la ministre Tognifodé rassure les populations de retour des microcrédits.

En tournée à Parakou, Kilibo, Savè, Dassa et Bohicon, la ministre de la micro finance, Mme Véronique Tognifodé Mèwanou, a signé le retour des microcrédits, et apporte la bonne nouvelle aux femmes, sur la revue à la hausse des fonds destinés à ce programme, portés à 10 milliards de F CFA par an par le chef de l’Etat.

Préoccupé par la question, le ministère des affaires sociales et de la micro finance a outillé mardi, les acteurs de la micro finance, sur les enjeux de l’inclusion financière, informe La Nation.

Education à présent, Matin Libre revient sur l’arrêté du ministre  de l’enseignement secondaire, au sujet entre autres, des légères modifications qui conditionnent le passage des élèves en classe de seconde. Une décision que le journal qualifie de rétropédalage.

Dans la même catégorie