MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Equateur : l’UCOFEM sensibilise les femmes vendeuses de la ville de Mbandaka sur les maladies des mains sales


  5 Avril      25        Développement humain (242),

   

Mbandaka, 05 avril 2021(ACP). L’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM)/ Equateur, avec l’appui de l’Inter News, a organisée une journée de sensibilisation sur les maladies de mains sales à l’intention des femmes vendeuses de différents marchés de la ville de Mbandaka, a appris l’ACP lundi, de la coordonnatrice provinciale de cette structure à l’Equateur, Mme Gisèle Wengela.

Cette dernière, s’est dite très satisfaite de la présence des femmes vendeuses venues de différents marchés de la ville à ces assise, avant de remercier le chef de bureau de l’Inter News/ Mbandaka, M. Jérémie Suku pour son soutien à l’ucofem. L’orateur du jour, le docteur Maurice Mboyo Imana, a indiqué que la fièvre typhoïde est classée parmi les maladies des mains sales et il y a en a d’autres, notamment le choléra, amibiose, diarrhée rouge, ascaris, ankilosome, Ebola, Covid-19, etc.

Il a par ailleurs défini la fièvre typhoïde comme une maladie qui se transmet d’interhumaine, c’est donc la source principale du mode de contamination direct, avant d’expliquer aux femmes vendeuses que la fièvre typhoïde a deux modes de contamination à savoir : le mode direct et indirect.

Il a en outre, rappelé que l’hygiène publique est individuel déficiente, les immondices est considéré comme les facteurs qui favorisent la fièvre typhoïde, ne pas se laver les mains avant le repas ou avoir les installations hygiéniques trop sales et exposer les aliments à la porte des mouches peuvent aussi amènent la fièvre typhoïde.

Le Dr Maurice a enfin appelé aux femmes vendeuses de revendiquer leurs droits et devoirs aux autorités de la province dans leurs différentes marchés pour bien assainir leur environnement afin de protéger leurs enfants, a-t-il conclu.

Plusieurs recommandations ont été faites aux autorités provinciales et à l’ucofem, notamment que la mairie puisse assaini les différents marchés de Mbandaka, la sensibilisation des chefs des quartiers par les bourgmestres pour les travaux manuels dans chaque parcelle, que l’ucofem puisse descendre à travers les différents marchés de la ville de Mbandaka pour la sensibilisation des masses et aussi de multiplier les émissions sur les maladies des mains sales à travers les différentes radios de la ville. 

Dans la même catégorie