AIP Côte d’Ivoire – AIP / La ministre Mariatou Koné exhorte les élèves à prendre leurs études au sérieux AGP Boké-Tourisme: Une caravane internationale touristes étrangers attendue le 30 novembre dans la région AGP Guinée/Formation : 11 institutions d’enseignements supérieurs sur 17 habilitées à délivrer des diplômes session 2020-2021 selon un résultat provisoire de l’ANAQ AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les éléphants basketteurs triomphent des Angolais (57-56) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La FAAPA préoccupée par la probable dissolution de l’Agence béninoise de presse APS LA FSAPH MISE SUR LA COMMUNICATION POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH APS LES ÉLEVEURS SOLLICITENT L’AIDE DE L’ETAT POUR DÉVELOPPER LA CULTURE FOURRAGÈRE APS QUELQUE 3.355 GÉNISSES IMPORTÉES ENTRE 2017 ET 2021 APS YOUSSOU NDOUR SOLLICITÉ DANS LE COMBAT POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH MACKY SALL PRÉSIDE À DAHRA LA JOURNÉE NATIONALE DE L’ÉLEVAGE

Évaluation à la Primature des opérations militaires de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu


  10 Septembre      17        Politique (19503),

   

Kinshasa – Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé vendredi à la Primature, une réunion de sécurité pour évaluer les opérations militaires de l’état de siège en cours en Ituri et au Nord-Kivu.

Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, qui a fait le compte-rendu de cette réunion de sécurité, a indiqué que celle-ci a abordé des points relatifs à l’évolution des opérations de l’état de siège dans ces entités ainsi qu’aux besoins liés à sa réussite.

« Vous savez qu’au mois de juin dernier, le Président de la République s’est installé dans le Nord-Kivu pour suivre de près l’état de siège que nous avons décrété. C’est la première décision majeure de notre gouvernement. Il y a deux semaines, le Premier Ministre a également séjourné là-bas pour une mission d’inspection, en vue de voir comment cela se passait.  Et donc, il était question, par rapport aux revendications que nous avons entendues et aux différents besoins liés justement à la réussite de ces opérations dans le cadre de l’état de siège, de faire le point, de faire l’évaluation », a-t-il déclaré.

« Nous avons associé à cette réunion les gouverneurs militaires qui sont venus spécialement pour donner les éléments frais de terrain, qui permettent au gouvernement de mieux circonscrire la nature des besoins, pour le moment, et de voir comment continuer, étant donné que  » nous sommes guidés par un triptyque » à savoir, les opérations militaires, la sensibilisation et la démobilisation », a conclu le porte-parole du gouvernement.

Le Vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et sécurité, Daniel Aselo, le ministre d’État au Budget, Aimé Boji, les ministres des Finances, Nicolas Kazadi, de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, celui de la Communication et Médias, Patrick Muyaya ainsi que les vice-ministres de la Justice, Mirindi Amango, et des des Mines, Godard Motemona ont pris part à cette réunion.

Celle-ci a été en outre élargie au Chef d’État-Major Général des FARDC, le Général d’armées Célestin Mbala Munsense, au Commissaire général de la PNC, Dieudonné Amuri, aux Gouverneurs militaires du Nord-Kivu et de l’Ituri, respectivement Constant Ndima Kongba et Johnny Luboya Nkashama.  ACP/

Dans la même catégorie