ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Examen des possibilités pour l’exploitation des ressources gazières par PERENCO à Moanda


  21 Juin      8        Environnement/Eaux/Forêts (3095),

   

Kinshasa, 21 juin 2021(ACP).- Les membres du gouvernement central à savoir, les ministres des Hydrocarbures Didier Budimbu, des Finances, Nicolas Kazadi et des Ressources hydrauliques et électricité, Olivier Mwenze, les députés et les sénateurs ainsi que les experts de la présidence et de la primature, séjournent depuis samedi dans la province du Kongo–central pour examiner les possibilités de l’exploitation des ressources gazières avec la société PERENCO, située dans le littoral de Moanda, a appris l’ACP dudit ministère. Selon la source, cet examen consiste à s’enquérir de l’expertise de cette entreprise dans la perspective de la création d’une entreprise nationale de pipeline. Celles-ci, a-t-il dit, permettra le développement du système de transport des produits pétroliers afin de susciter la baisse du prix du carburant à la pompe sur toute l’étendue du territoire national.

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a fait savoir que l’objectif de ce déplacement consiste non seulement à poursuivre des études de faisabilité du projet de transformation du gaz naturel associé en énergie électrique se trouvant dans le bassin sédimentaire situé sur le littoral atlantique mais aussi à d’autres questions connexes liées aux activités de PERENCO (Assurance, Emplois, transfert, de technologie).

Il a précisé qu’il était question pour cet ambitieux projet de transformation du gaz naturel en énergie électrique à réaliser avec le concours de PERENCO de discuter du contrat qui était entamé avec le précédent gouvernement mais qui n’a pas pu aboutir. La source laisse entendre que le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, ainsi que son collègue des Ressources hydrauliques et électricité, olivier Mwenza, s’étaient convenus avec la délégation de PERENCO, de poursuivre les échanges à Moanda.

Pour mémoire cette option était levée à la précédente séance de travail portant sur la l’exploitation et la transformation du gaz naturel en énergie électrique, tenue le 4 juin dernier à Kinshasa. Au cours de cette PERENCO était représentée par son directeur général Arthur Gueriot, précise la source.

A cet effet, se sont joints aux trois ministres des experts de la présidence de la République et de la primature le directeur général de Sonahydroc ainsi que des députés et sénateurs de la circonscription de Moanda pour un aboutissement du projet. Pour y parvenir, la délégation gouvernementale a procédé par l’examen du protocole d’accord existant entre les deux parties et demeuré en suspens depuis les précédentes équipes gouvernementales notamment, sur l’avenant qui prévoit les modalités de prolongation du permis d’exploitation on-shore avec la PERENCO.

Le gouvernement souhaite trancher au plus vite cette question relative à cet avenant dans la perspective de l’exécution de ce projet, relève la source qui indique que c’est dans ce cadre que le Directeur général Arthur Gueriot a exposé sur les potentialités gazières dans cette partie du pays et leur mise en valeur, avant de solliciter l’exploitation pour la transformation en énergie électrique à commercialiser en partenariat avec la SNEL.

Dans les échanges, les membres de la délégation ont été édifiés le paiement des assurances, le transfert des technologies, la répartition des parts, l’impact environnemental et l’apport pour la contrée de Moanda, le statut des travailleurs nationaux de la société et les conditions du travail.

Au regard des réponses fournies à toutes les préoccupations exprimées, les ministres ont vivement souhaité qu’elles passent au peigne fin assez rapidement. Pour rappel, Didier Budimbu s’est engagé sur plusieurs axes de son ministère pour jouer aussi un rôle de pourvoyeur des recettes et participer activement au budget de l’Etat.

Dans la même catégorie